Crise financière: faut-il mutualiser la dette dans la zone euro ?

L'Allemagne et la France sont contre l'émission d'euro-obligations pour mutualiser la dette de la zone euro. Des économistes sont pour. Qu'en penser?
29

Depuis une semaine, alors que la zone euro et les bourses du monde entier sont secouées par une crise financière qui rappelle celle des subprimes de 2008 , les économistes et les hommes politiques jouent les docteurs miracles et proposent des potions plus ou moins amères. Après les agences de notation qui imposent aux États les plus fragiles des remèdes de cheval (plans d'austérité, augmentations fiscales) sous peine de dégrader la note de leur dette; après les politiques qui, régulièrement, évoquent la menace (impossible à appliquer sans unanimité) d' une taxe Tobin pour décourager les spéculateurs, voilà que l'on reparle des euro-obligations.

George Soros , le milliardaire et financier américain connu pour avoir fait sortir la livre sterling du système européen en 1992, recommande aux économies d'Europe les plus fortes, notamment à l'Allemagne et à la France, de créer au plus vite «un système d'euro-obligations» pour empêcher, dit-il, l'écroulement de la zone euro.

Que sont les euro-obligations?

  • Qu'est ce qu'une obligation.
un titre négociable

  • Qu'est-ce qu'une euro-obligation?

  • Une idée ancienne.
l'émission d'euro-obligations, six ans avant la création de la zone euro

  • Les socialistes pour les euro-obligations.
de nombreux socialistes européens

Quels sont les avantages des euro-obligations?

  • Supprimer les disparités des taux d'emprunt.
l'existence même de la zone euro

  • Stopper les attaques des spéculateurs.

  • Un faible taux d'intérêt.
Les Échos

  • «Sauver l'euro»
dans une tribune

Quels sont les inconvénients des euro-obligations?

  • Une hausse du crédit des pays AAA.
la Grèce qui a maquillé ses comptes

  • Des pays «irresponsables».
ministre Philippe Rössler

  • «Récompenser les pays vertueux»
Angela Merkel respecter »

  • Ne pas encourager le laisser-aller.

Une solution intermédiaire est-elle possible?

  • À hauteur de 60%.

  • Un organe fiscal indépendant.

Le réveil de la solidarité franco-allemande

  • Le couple franco-allemand à la manœuvre.
divorce entre la France et l'Allemagne les spéculateurs testent la résistance des banques françaises Nicolas Sarkozy et Angela Merkel donner l'exemple du volontarisme la «solidité» du moteur franco-allemand la venue à Paris mardi 16 août d'Angela Merkel

  • L'Allemagne va décider.

Sur le même sujet