Faut-il enseigner la philosophie dès la classe de seconde?

Dès septembre prochain, 10 000 élèves de seconde et de première vont s'initier à la philosophie. Est-ce une bonne chose ?

Alors que jeudi 16 juin 2011 au matin, 654 548 candidats au baccalauréat des séries S, ES et L ont passé l’épreuve de philosophie, le quotidien Le Figaro a annoncé une petite «révolution» dans l’enseignement de cette discipline : « Dès septembre prochain, il sera possible pour quelque 10 000 élèves de 297 lycées de s'initier à cette matière dès la classe de première, voire de seconde. Ces établissements paieront leurs enseignants en heures supplémentaires ». Que faut-il en penser ?

Mieux préparer la classe de terminale

  • Additionner les disciplines.

  • Neuf mois, ce n’est pas assez.

  • Un niveau faible.

  • La philo pour une élite ?

  • En classes de techno.

En France, on apprend à philosopher

  • Une spécialité française.
Siècle des Lumières

  • Un espace de liberté.

  • Une expérience en maternelle.
Ce n'est qu'un début

  • La morale à l’étranger.
le rapport de l'Unesco

Une expérience annoncée en novembre 2010

  • Aux Journées de l’Unesco.

  • Plusieurs pistes.

  • Un cahier des charges.

Dès la seconde, quels inconvénients ?

  • Des suppression de postes.
Simon Perrier Figaro

  • Des concepts, non.
Le Monde Fabrice Guillaumie a fortiori

  • Un éveil existentiel, oui.

  • Élitiste ou populaire ?

  • Un risque de dilution.

  • Rendre les profs interchangeables.

  • Un calcul économique.

Sources : lefigaro.fr , lemonde.fr , lemonde.fr , reussirmavie.net , tempsreel.nouvelobs.com , lejdd.fr .

Sur le même sujet