J-C Decaux, roi de l'Abribus habille Orsay : portrait de A à Z

L'industriel en mobilier urbain affiche sur la façade d'Orsay et signe avec Aéroports de Paris. Portrait d'un autodidacte à travers son abécédaire.
32

  • A comme «Abribus» et «Autoroutes».
Wikipedia L’Express

  • C comme Colombey-les-Deux-Églises.
le général de Gaulle Colombey-les-Deux-Églises L’Express amitié pour Jacques Chirac

  • D comme Dubaï.
Investir.fr

Il quitte l'école primaire pour coller des affiches

  • E comme «Enfance».
L’Express

  • F comme «Fortune».
Challenges

  • H comme «Haine des héritiers».
L’Express

Elevés à la dure, ils se souviennent de l'injonction paternelle: «Le monde est grand, eh bien, démerdez-vous!» Le plus jeune, Jean-Sébastien était «un fumiste qui voulait faire Sciences-Po. Il a raté le concours d’entrée et «JCD» l’a engagé dans les Chasseurs Alpins pour lui apprendre la vie.

Son premier abris bus sous le pont de la Guillotière

  • J comme «action Judiciaire».
Vélib' La Croix médiatrice

  • L comme Lyon.
Louis Pradel L’Express

  • M comme «Multinationale».
JCDecaux Holding cotée en Bourse Clear Channel

Des «sanisettes» à... la façade du musée d'Orsay

  • O comme musée d’Orsay.
musée d'Orsay e-marketing.fr, Parisienne changement de législation de 2008

  • P comme «Partenaire d’ADP».
Aéroports de Paris Les Échos

  • R comme «Rachat d’Avenir».
L’Express Vivendi-Havas campagne en France un véritable scandale

  • S comme «Sanisettes» et «Sucettes»
sanisettes

Créées en 1972, les «sucettes» sont de petits panneaux publicitaires (1,72m sur 1,20) mobiles et en forme de sucettes à affiches déroulantes. Sur une face, elles vantent les mérites d’un produit de consommation et sur l’autre, elle fait de la propagande pour la ville qui l’accueille. Elles font l’objet d’attaques, depuis quelques années, de commandos anti-pub .

T comme «Tribu».

Jean-Claude Decaux s’entoure d’une tribu d’amis. Parmi eux, Maurice Lévy (Publicis), Claude Bébéar (ex-Pdg d’Axa), Pierre Mauroy, Jean-Paul Huchon, Jacques Chirac, Christian Blanc (ex-Pdg d’Air-France), Ernest-Antoine Seillière (ex-patron du Medef), Martin Bouygues. Dans son panthéon personnel, on trouve, affirme encore L’Express , «le baron Bich, Marcel Bleustein-Blanchet, le fondateur de Publicis, et Francis Bouygues, l'empereur du BT, dans le groupe duquel Decaux est d'ailleurs entré, «par fidélité», en prenant, très opportunément, 11% de Bouygues Télécom. Un «geste amical», confesse-t-il, omettant de préciser que ce placement ferait pâlir de jalousie bien des acteurs du CAC 40».

Sur le même sujet