Manuel Valls , un franc tireur au PS : portrait de A à Z

Manuel Valls, candidat aux primaires du PS, choque les socialistes en demandant que l'on «déverrouille les 35 heures». Portrait à travers son abécédaire.

  • A comme Martine Aubry.
Martine Aubry Europe 1

Déjà, lors de la succession de François Hollande à la tête du PS, en novembre 2008, Manuel Valls a non seulement soutenu Ségolène Royal mais aussi réclamé l’arbitrage d’un tribunal après les soupçons de fraude dans les fiefs du Nord et de la Seine-Maritime favorables à Martine Aubry .

En juillet 2009, alors qu’il vient le premier d’annoncer sa candidature aux primaires du PS (le 13 juin) et qu’il multiplie les déclarations sur la nécessité de refonder un parti à bout de souffle, la Première secrétaire lui adresse une lettre ouverte publiée dans Le Parisien , dans laquelle elle lui déclare: « Si les propos que tu exprimes reflètent profondément ta pensée, alors tu dois en tirer pleinement les conséquences et quitter le Parti socialiste». A quoi l’intéressé répond: «A la lecture de ta lettre, je ne te cache pas ma profonde inquiétude sur ta conception très datée du parti ».

Il se dit volontiers «blairiste» ou «clintonien»

  • B comme Benoît Hamon.
Benoît Hamon, le porte-parole du Parti socialiste à la gauche du PS France Info L’Express

  • C comme «Catalan».
artiste peintre Michel Rocard «la deuxième gauche» François Mitterrand

  • D comme «Droite du PS».
Tony Blair Libération . « durée de cotisation à 41 ans Pour en finir avec le vieux socialisme... et être enfin de gauche

  • E comme «député-maire d’Evry».
Lionel Jospin maire d’Évry

  • H comme «critique des 35 Heures».
Le Figaro Dominique Strauss-Kahn Martine Aubry Le Figaro Henri Emmanuelli

A droite, le porte-parole de l’UMP, Dominique Paillé , a fait mine d’ouvrir la porte de son mouvement à Manuel Valls sur BFMTV : «Je lui dis très simplement: Manuel, ne reste pas à te morfondre dans un parti qui n'est pas fait pour toi, l'UMP est prête à t'accueillir!». Quant à Xavier Bertrand , il a estimé qu’il avait déjà «dépouillé la loi de son aspect négatif en 2008» et qu’il ne faut pas «faire payer deux fois les salariés» en leur supprimant les heures supplémentaires.

Il veut aussi changer le nom du Parti socialiste

  • L comme «Laïcité».
blog Grand Orient de France La laïcité en face loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État

  • N comme «changement de Nom du PS».
Le Nouvel Observateur I Télé L’Express

  • O comme «refus de l’Ouverture» de Nicolas Sarkozy.
conférence de presse

  • P comme «Primaires du PS».
l’université d’été de La Rochelle Figaro Le Nouvel Observateur Pouvoir,

  • R comme Ségolène Royal.
Arnaud Montebourg Ségolène Royal Monde Europe 1 Guadeloupe ,

  • S comme «Sécurité».
Daniel Vaillant Alain Bauer «AB Associates»

Après les violences de Grenoble et de Saint-Aignan , Manuel Valls réclame le 19 juillet un «Grenelle de la sécurité». Il dit dans Le Nouvel Observateur : «La violence sur les personnes ne cesse d'augmenter, les quartiers populaires sont touchés par cette violence, cette délinquance, cette économie souterraine faite de trafics de drogue et d'armes, le monde rural est aujourd'hui concerné». Quelques jours plus tard, Nicolas Sarkozy lui répond comme en écho par son discours de Grenoble qui va stigmatiser les délinquants, les Roms et les immigrés.

(1) Pour en finir avec le vieux socialisme... et être enfin de gauche , entretiens de Manuel Valls avec Claude Askolovitch, éditions Robert Laffont, 2008, 198 pages, 18,05 euros.

(2) La Laïcité en face , entretiens de Manuel Valls avec Virginie Malabard, éditions Desclées Debrouwer, 2005, 193 pages, 18,05 euros.

(3) Pouvoir , de Manuel Valls, éditions Stock, 2010, 288 pages, 18,05 euros.

Sur le même sujet