Microcrédit : pour qui, combien et comment l'obtenir ?

Jusqu'au 11 juin, se déroule en France la 7e Semaine du microcrédit. Comment emprunter de l'argent ailleurs qu'à la banque ?
13

L'Association pour le droit à l'initiative économique organise dans toute la France la septième Semaine du microcrédit jusqu'au samedi 11 juin. On trouvera sur le site de l’Adie la liste des antennes et des permanences les plus proches de son domicile. C ‘est l’occasion, lorsque l’on s’est heurté à un refus de sa banque, de faire l’une des 7000 demandes de prêt qui seront déposées à cette occasion pour sortir du chômage ou de la précarité en créant des microentreprises.

Comment obtenir un prêt ?

  • Pour qui ?

  • Qui contacter ?
l’Adie

  • La semaine idéale.

  • Combien peut-on emprunter ?

  • Des prêts progressifs.

  • Une caution et un taux élevé.

  • Une microassurance.

  • Est-ce que ça marche ?

Le microcrédit, une histoire vieille de 22 ans

  • En 1989.
En 1978, le premier ministre Raymond Barre lance sa fameuse phrase : « Les chômeurs n'ont qu'à créer leur entreprise. » En 1989, Maria Nowak le prend au mot en fondant l’Association pour le droit à l'initiative économique.

  • Une idée venue du Bangladesh.
L’association reprend les principes du microcrédit inventé par Muhammad Yunus et sa Grameen Bank au Bangladesh. Celui-ci propose à tous les exclus du système économique de créer leur activité, moyennant un prêt d'un montant modeste. 80 millions de personnes dans le monde ont aujourd’hui recours à la microfinance et empruntent une somme moyenne de 591 dollars auprès de 1700 organismes à travers la planète. En France, Maria Nowak limite ses prêts à 10 000 euros environ.

  • 1700 bénévoles, 450 salariés.
Avec ses antennes et ses permanences, l'Adie est une « entreprise » qui couvre tout le territoire. Environ 450 salariés reçoivent les créateurs d'entreprises, tandis que plus de 1700 bénévoles spécialistes en gestion, développement commercial, marketing leur apportent un soutien précieux.

  • 97 000 crédits
Depuis sa création, l'Adie a financé près de 97 000 microcrédits, générant plus de 100 000 emploi, avec un taux d'insertion des personnes financées après deux ans de 79 %. Rien qu’en 2010, l’Adie a accordé 12 000 prêts dans toute la France.

  • Des partenariats.
En dehors de la Semaine du microcrédit, l’Adie multiplie les partenariats pour se rendre « plus visible ». Elle est ainsi présente dans les agences de la BNP (partenaire depuis 1993), dans les permanences des services sociaux, mais aussi dans les agences de Pôle Emploi, les Missions locales, les Maisons de l’emploi.

  • Un système encore méconnu.
En 2010, 622 000 entreprises ont été créées, et 145 000 par des entrepreneurs sans moyens financiers. 40% de ces créateurs pauvres sont des chômeurs. Un porteur de projet sur quatre se lance sans financement ou avec moins de 2000 euros. Pour faire découvrir le système du microcrédit encore mal connu, qui s’adresse d’abord aux demandeurs d’emploi et aux travailleurs précaires, l’Adie organise donc du 7 au 11 juin la Semaine du microcrédit.

Sources : boursier.com , toulemploi.fr , micro-entreprise.info , sud-ouest.fr , metrofrance.com , letelegramme.com , lefigaro.fr .

Sur le même sujet