Rosita, la vache qui réconcilie lait maternel et lait en poudre

Une vache Jersey clonée en Argentine, Rosita, a reçu deux gènes humains pour produire du «lait maternel» supposé encore meilleur.

Bientôt, il pourrait ne plus y avoir de débat entre les femmes qui militent en faveur du lait maternel pour les bébés et celles qui estiment, à l’instar d’ Élisabeth Badinter , que le lait en poudre est une libération pour les mamans. Les premières affirment que le lait humain est plus sain et plus riche en anticorps et en nutriments tandis que les secondes comptent sur les progrès de la science pour améliorer le lait de vache. Un laboratoire argentin pourrait réconcilier les deux camps: l'Institut national de technologie agricole ( INTA ) vient en effet de réaliser une première mondiale, la naissance de Rosita , une vache Jersey qui porte deux gènes humains contenant des protéines présentes dans le lait maternel. De quoi transformer cette vache laitière en «mère de substitution», capable disent ses créateurs, de fournir un lait encore meilleur que celui d’une maman.

Des vaches pour remplacer les mères

  • Davantage de fer et d’anticorps.
Agence France-Presse

  • Davantage de valeur nutritionnelle.

  • La lactoferrine bovine.

  • Le lysozyme, un antibactérien.

  • Un lait de vache humain ?

  • Déjà des expériences.

Le lait maternel meilleur que le lait en poudre

  • Les six premiers mois.
son rapport de 2008

  • Les avantages du lait maternel.

  • Les adultes en meilleure santé.

  • Bénéfique pour la mère.

Avantages et inconvénients du lait en poudre

  • Un lait de substitution satisfaisant.

  • Pauvre en oméga-3.

  • Des problèmes digestifs.

  • Risques d’allergies.

  • Le lait de Rosita, un compromis.

Sources : metrofrance , 20minutes , lefigaro , maxisciences , sciencesetavenir , come4news , e-sante .

Sur le même sujet