Soleil d'été : de vrais conseils pour bronzer sans danger

Soleil d'été, attention, danger! L'Afssaps délivre comme chaque été ses recommandations pour éviter les ravages causés par les rayons ultraviolets.

Qu'on lézarde sur la plage ou qu'on soigne ses fleurs dans son jardin, le soleil est le même pour tout le monde et ses effets sont dévastateurs si l'on n'y prend garde. Chaque année, au début des vacances d'été, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ( Afssaps ) délivre des conseils pour se protéger efficacement des rayons ultraviolets, responsables de problèmes cutanés (vieillissement de la peau, cancers) et oculaires. Comment choisir une crème solaire adaptée et respecter les règles d'or de sécurité? Quels sont les risques pour la santé? Voici quelques réponses incontournables.

Respectez bien les six règles d'or

  • La crème insuffisante.
L’usage d’une crème ou d'un spray est insuffisant pour se protéger du soleil. D'abord, ces produits ne filtrent les UV qu'à 60%. Ensuite, il convient de respecter les règles d'or de sécurité disponibles sur le site prevention-soleil .

  • Mettez des lunettes.
Si vous envisagez de rester des heures en plein soleil, mettez des lunettes de soleil enveloppantes à fort indice anti-UV, si possible un chapeau et des vêtements plutôt amples , tels qu'un T-shirts à manches longues et un bermuda.

  • Attention aux impressions.
«Ne vous fiez pas à vos impressions, peut-on lire sur le site de Bioderma . Étant donné que ce sont les infrarouges qui provoquent la sensation de chaleur et non pas les UV, il est tout à fait possible d'être victime d'un coup de soleil sans avoir eu le sentiment de s'exposer inconsidérément».

  • Évitez certaines heures.
L’intensité des UV est liée aux heures de l'exposition et pas à la chaleur que l'on ressent. Aussi, lorsque le soleil est au plus haut, les rayons ultraviolets sont les plus dangereux. Pour limiter les risques, évitez de vous exposer entre 12h et 16h.

  • Pour les enfants.
N’exposez jamais un enfant de moins de 24 mois directement au soleil. Vous devez impérativement lui mettre un T-shirt, des lunettes avec protection latérale protégeant des UV, un chapeau à larges bords pour qu’il puisse protéger son visage, sa nuque et ses oreilles.

  • Les auto-bronzants.
Ne confondez pas les produits de protection solaires avec les produits auto-bronzants ou les accélérateurs de bronzage tels que le Monoï ou la graisse à traire. Ces derniers n'assurent pas de protection contre les ultraviolets.

Choisissez bien votre protection solaire

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ( Afssaps ) explique sur son site comment bien choisir vos produits de protection solaire.

  • Un produit pour sa peau.
Cela paraît une évidence, encore faut-il la mettre en pratique: plus votre peau est sensible au soleil, plus vous devez acheter un produit à fort indice de protection (SPF, ou Sun protection factor).Il existe quatre niveaux (de faible à très haute efficacité) et n'hésitez pas à lire les précautions d'emploi et la quantité de produit à appliquer pour qu'il soit vraiment efficace.

  • Un produit selon l'exposition.
Même attitude si vous envisagez de rester longtemps exposé au soleil: achetez un produit de haute protection.

  • Un produit selon la surface.
Choisissez une protection sous forme de crème, de spray ou de lotion selon la surface du corps que vous entendez protéger et selon son confort d'application.

  • La fin de «l'écran total».
Désormais, la mention «écran total» est interdite car aucun produit ne protège à 100% des effets néfastes du soleil.

Quels sont les risques pour la santé ?

Ils sont détaillés sur le site prevention-sante . En voici un résumé.

  • Les rayons ultraviolets.
On distingue deux catégories de rayons ultraviolets (UV): les UVA qui pénètrent très profond dans la peau et qui accélèrent son vieillissement (apparition de rides et tâches brunes), et les UVB qui stimulent la production de mélanine et qui donnent le teint hâlé.

  • Bronzage et coups de soleil.
Même si vous êtes bronzé, vous devez continuer de mettre des produits solaires car à trop forte dose, les UVA et les UVB donnent des coups de soleil.

  • Des lésions aux yeux.
«Les ultraviolets sont absorbés par le cristallin, contribuant à accélérer la formation de cataractes, c’est-à-dire l’opacification du cristallin qui va progressivement empêcher la lumière d’atteindre la rétine, jusqu’à l’aveuglement», peut-on lire sur le site prevention-soleil.

  • Des cancers cutanés.
Deux types de cancer sont déclenchés par l'exposition aux rayons ultraviolets. D'abord les mélanomes, tumeurs malignes qui se développent sur les mélanocytes et que l'on trouve dans les muqueses, la peau et même les yeux; les carcimomes, des cancers qui touchent la couche superficielle de l'épiderme.

  • Le danger des cabines.
Les séances d’UV en cabine sont carrément déconseillées. Les UV artificiels ne font que s’ajouter aux à ceux du soleil et renforcent ainsi l’effet cancérigène.

Sur le même sujet