Un espoir pour les Alzheimer : l'odorat au secours de la mémoire

La mémoire du nez vient d'être mise en évidence par des chercheurs français du CNRS. Un espoir pour les amnésiques et les Alzheimer.
13

Le nez a de la mémoire, chacun le sait. Une odeur de craie rappelle soudain le souvenir des premières années d’école, un parfum fugace capté dans une foule anonyme évoque brusquement une histoire d’amour passée. Chacun, comme Marcel Proust et sa petite madeleine , a vu ressurgir du fond de son histoire personnelle, des réminiscences qu’il pensait perdues à jamais. Grâce à une simple greffe nasale, des chercheurs permettront peut-être un jour à des patients atteints de la maladie d’Alzheimer de partir à la recherche de leur temps perdu. Voilà qui donne de l’espoir aux personnes âgées, ainsi qu’aux patients qui souffrent d’amnésie post-traumatique ou post-ischémique (après l’arrêt d’une bonne irrigation du cerveau).

Des chercheurs de Marseille et Montpellier

Des savants du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), qui travaillent dans les universités de Marseille et de Montpellier, en association avec des médecins du CHU Nord de Marseille, ont prouvé grâce à des souris le rôle de l’odorat dans la restauration de la mémoire.

  • Des cellules souches.
Clinical Investigation

  • Une étude pré-clinique.

  • Des scores similaires.

Vers des essais sur l’homme ?

  • -Des neurones.

  • De nombreux avantages.

  • Amnésie et Alzheimer.

860 000 malades d'Alzheimer en France

  • 35 millions dans le monde.
Disease International Fondation pour la recherche médicale

  • Pas de guérison.
anticholinestérasiques

  • La population vieillit.

  • Une affection neuro-dégénérative.

Sources: maxisciences.com , leparisien.fr , afp , informationhospitaliere.com , midilibre.fr , santelog.com , cnrs.fr , doctissimo.fr , lemonde.fr .

Sur le même sujet