Victoire d'Eva Joly : l'écologie est-elle vraiment «de gauche»?

Eva Joly, qui vient de remporter la primaire d'EE-LV revendique une écologie de combat et de gauche. Nicolas Hulot était-il trop centriste pour gagner?

L'écologie est-elle de gauche? C'est une question récurrente depuis près de 40 ans, notamment depuis qu'elle est devenue un engagement politique à part entière en 1974, avec la candidature de René Dumont à la présidentielle. «L'écologie, c'est comme la pastèque: elle est verte à l'extérieur mais rouge à l'intérieur », disent ses adversaires de droite. Ils s'empressent d'ajouter qu'ils ont raison, au vu des résultats de la primaire d'Europe Écologie-Les Verts (EE-LV). Eva Joly, la candidate victorieuse, serait aussi la plus «sectaire», celle qui assume une écologie de combat sans concession et son appartenance à une gauche anticapitaliste. Que faut-il en penser? Peut-on être écologiste et de droite ou tout simplement apolitique?

Eva Joly ou la victoire du sectarisme?

  • La victoire d'une pure et dure.
20minutes L' Ivresse du pouvoir

  • Une surprise.
Nicolas Hulot

  • Les raisons de sa victoire.
nouvelobs.com les sondages

  • Les raisons d'un échec.
A contrario un certain nombre d'erreurs il avait approché Jean-Louis Borloo

  • Un appel au rassemblement.
appel aux citoyens

  • Un risque de repli sur soi?
«suicide politique» «la victoire du sectarisme et de l'extrême gauche»

L'écologie est-elle confisquée par la gauche?

  • Une fracture historique.
René Dumont «l'écologie n'était ni de droite ni de gauche» Brice Lalonde

  • Un élément de programme.
«pacte écologique» Grenelle de l'Environnement avec Nicolas Sarkozy

  • Un parti «trouble-fête».
les détracteurs de ce mouvement

  • Ni de droite, ni de gauche.
«le monopole du cœur» le devoir de protéger notre planète

Sur le même sujet