Comment devenir infirmière puéricultrice ?

Une puéricultrice est une infirmière spécialisée auprès des jeunes enfants. Cette spécialisation est accessible sur concours après trois années d'études.
20

Vous souhaitez vous former au métier d’infirmière puéricultrice ? Voici quelques éléments de réponse qui vous seront utiles si vous souhaitez en savoir davantage sur cette profession.

Le métier d’infirmière puéricultrice

L’infirmière puéricultrice exerce son métier au sein de différentes structures : maternités, services de pédiatrie, structures d'accueil de la petite enfance (crèches, pouponnières, haltes garderies), services de protection maternelle et infantile (PMI). Son rôle est de veiller aux soins et au bien-être des jeunes enfants.

A l’hôpital, elle exerce dans les services de maternité, de pédiatrie, de chirurgie infantile, etc. Elle est chargée d’apporter des soins aux nouveaux-nés, à l’enfant malade et de conseiller les familles sur la santé et le développement de l’enfant.

Au sein d’une structure d’accueil de la petite enfance, elle conseille et oriente les familles sur le développement de l’enfant. Après cinq ans d’expérience, elle peut devenir directrice d’une structure d’accueil. Elle peut également exercer des fonctions de promotion de la politique de santé et de formation.

Les modalités d’admission en école de puéricultrice

La spécialisation de puéricultrice est accessible sur concours aux titulaires du diplôme d'État d'infirmière ou de sage-femme. La formation d’infirmière dure trois ans et se déroule au sein d’un institut de formation aux soins infirmiers (IFSI). Elle est accessible sur concours après le bac. La formation de sage-femme se déroule en cinq années d’études après le bac, dont une première année commune aux études de santé (PACES, ex PCEM1).

Le concours d’entrée en école de puéricultrice comporte deux épreuves écrites d’admissibilité et une épreuve orale d’amission. Les épreuves écrites sont composées d’un questionnaire à choix multiples (QCM) de quarante questions suivi de dix questions à réponses ouvertes et d’une épreuve de tests psychotechniques. L’épreuve orale d’admission porte sur l’étude d’une situation en lien avec l’exercice de la profession d’infirmier. Elle consiste en un exposé suivi d’un entretien avec un jury examinateur.

La formation de puéricultrice

La formation au diplôme d’État de puéricultrice dure un an (1500 heures) réparties en 650 heures d’enseignement théorique, 140 heures de travaux dirigés et 710 heures de stages cliniques dans des structures d’accueil, des maternités, des services de néonatalogie, pédiatrie et protection maternelle et infantile (PMI).

Les cours s’articulent autour de trois axes : la santé et le développement de l’enfant (la naissance, la croissance, l’alimentation, le développement psychologique, etc.), la promotion de la santé de l’enfant (les politiques de santé, la sociologie de la famille, etc.) et la profession d’infirmière puéricultrice (le rôle et les missions de la puéricultrice).

Pour en savoir plus

Portail des métiers de la santé et du social www.metiers.santesolidarites.gouv.fr

Association nationale des puéricultrices diplômées (ANPDE)

www.anpde.asso.fr

Sur le même sujet