L'expérience vécue d'une candidate à Masterchef saison 3

Espoirs, regrets et soulagement d'une ex-future candidate au concours Masterchef de cuisinier amateur session 2012 ou l'art de rester anonyme.

Etape 1 : La candidature

"Tu devrais t'inscrire au Casting de Masterchef", à force d'entendre résonner cette phrase à chaque repas entre amis, les sirènes de la téléréalité ont chanté à mes oreilles et prise d'un coup de folie dominical - le fameux stress du dimanche soir à la perspective du bureau - me voilà aux prises avec le formulaire de candidature de l'émission de TF1.

L'orage faisant rage à l'extérieur, il a fallut pas moins de trois tentatives pour faire finaliser la candidature après les micro-coupures électriques, internet et les difficultés à charger une photo correcte.

Candidature aussitôt envoyée, aussitôt oubliée, d'autant que la date limite de dépôt approchait à grand pas et que mon pessimisme chronique me laissait penser qu'à cette heure ci les recruteurs avaient certainement sélectionné suffisamment de candidats potentiels pour se pencher sur mon berceau - panier garni.

Etape 2 : Une réponse surprenante

Que nenni ma bonne dame, lundi matin 10heures, appel d'un numéro commençant en 01....., je ne décroche pas, puis écoute curieuse le message laissé par un parisien inconnu qui n'est autre que le directeur du casting et qui me demande de le rappeler très vite. Quand il faut y aller, faut y aller, me voilà prenant mon courage à deux mains, composant le numéro de mon nouvel ami R..

Le sieur enchanté, emballé par mon dossier envoyé tant bien que mal la veille, m'interroge sur cette passion, et pourquoi si et pourquoi pas ça et qu'avez vous préparé pour déjeuner dimanche dernier, savez-vous faire la pâte feuilletée......

Il m'explique rapidement que le casting sur Marseille est terminé et que si le dossier qu'il m'envoie par e-mail - à retourner de toute urgence bien sûr - est sélectionné, je devrais me rendre à Paris pour le dernier jour de casting national.

Dossier complété le soir même, retourné illico, le téléphone retentit dans les 10 minutes c’est à nouveau le fameux R. qui me dit, quel humour, que « malheureusement je dois vous annoncer que.....vous montez à Paris....ce vendredi...pour 8h30 début du casting....à vos frais.....avec les consignes suivantes » :

Préparer un plat froid pour une personne au choix entrée, plat ou dessert, le transporter en respectant la chaine du froid, et surtout penser à apporter tous les ustensiles nécessaires, cuillère, assiette......ainsi qu'un book sur le projet de ma vie valant 100 000 euros.

Etape 3 : Le casting à Paris

Je réserve mon billet de train, fait un Mappy pour trouver les studios, la bonne ligne du RER.......prépare une glacière (achète une glacière) mais pas de campeuse, non monsieur, de cuisinière au bord de la gloire!. « Si tu dois voyager seule voyage avec style » dixit Hugh Grant dans Le Journal de Bridget Jones!

Me voilà partie, arrivée aux portes du studios tellement sérieuse et pas débraillée que le vigile me prend pour un membre du jury.....

Quand on sait que le casting démarre à 8h30, qu'on arrive à 9h30 et que les premiers candidats étaient déjà là à 6h00 du matin, on se rend vite compte qu’une estimation raisonnable de l’heure de passage avoisine 18h30.....

Patience et longueur de temps...et là la question se pose : qu'est ce que je fais là? Je m'en vais? Après 200 euros de voyage + une glacière + quelque espoir....je reste. Si j’étais allée au casting de Marseille je serais partie....Ce n’est.pas pour moi tout ce bazar : je signe des autorisations quant à l'exploitation de l'image....je fais une photo avec un écriteau comme en prison, on me colle mon numéro sur ma chemise....et poireaute - c'est de rigueur sans savoir à quelle sauce on va être mangé.

Beaucoup de monde, tous avec une glacière bleue, un sachet picard, une tête comme une pastèque....

Etape 4 : Le face à face

Les candidats sont appelés 8 par 8, ils ont 10 minutes pour dresser leur plat dans une salle qui ne s'y prête pas.

Ils filent ensuite, tous ensemble, tous ensemble ! dans la pièce où se trouve les trois membres du jury, un journaliste, un cuisinier du plateau de l'émission et le directeur du casting dans mon cas, le fameux R. tant enthousiasmé par mon dossier.

Une croix au sol permet à chacun de passer à la question pendant 5 minutes, de présenter son plat, son projet, sa bobine face la caméra pendant que le cuistot goûte sans donner d'avis.

Puis après le passage des huit candidats, tout le monde dehors pendant les délibérations.

Cinq minutes suffisent à trouver le meilleur, on retourne dans la pièce et là en rang d'oignon, on vous dit ce sera..... L'autre, pas vous, vous pas la « gueule » de l'emploi surement... Non ils n’ont pas besoin d’une petite bourgeoise la quarantaine bien propre sur elle qui voyage avec style, ils en ont surement dans leur cheptel pour le fameux panachage télévisuel.

Etape 5 : Le résultat des courses

Retour case départ avec un grand soulagement, l'égo aurait bien voulu être choisi mais le reste voulait prendre ses jambes à son cou.

Les autres candidats pour la plupart sont totalement atterrés, voire désespérés et même parfois en colère, surtout quand ils ont fait les malins au casting.

Voilà pourquoi je ne serais jamais de cette aventure là : ils ne veulent pas de moi et finalement ça m'arrange mais j'aurais des choses à raconter lors des longues soirées d'hiver....Finalement c'est déjà bien de faire partie des 700 personnes castées sur 23 000 dossiers de candidature.

"Tu devrais t'inscrire au Casting de Masterchef!" : non très peu pour moi, ma cuisine restera confidentielle!

Sur le même sujet