Quelle orientation scolaire choisir après la classe de troisième?

En fin de collège, les élèves doivent faire leur premier choix d'orientation : bac général ou technologique ou enseignement professionnel ? Conseils.
78

La dernière année de collège, la classe de troisième, s'annonce effectivement comme celle du premier choix d'orientation pour la très grande majorité des élèves. En effet, ils peuvent opter soit pour la poursuite de leur scolarité en seconde générale et technologique qui les ménera vers un baccalauréat général ou technologique lequel leur permettra de poursuivre dans l'enseignement supérieur, soit pour la voie professionnelle qui permet une entrée plus précoce dans la vie active même s'il est toutefois possible de poursuivre des études supérieures de type BTS (Brevet de technicien Supérieur) ou DUT (Diplôme Universitaire Technologique).

Plusieurs critères entrent en jeu dans le choix d'orientation : les résulats scolaires bien évidemment mais aussi la motivation du jeune, ses goûts, ses aptitudes, ses qualités personnelles... Seule la combinaison de ces différents paramètres permettra d'effectuer un choix pertinent correspondant à chaque cas individuel car il n'y a pas de bon ou de mauvais choix.

Mais avant toute chose, il convient de bien connaître les deux principales voies qui s'offrent après la classe de troisième pour éviter les erreurs d'aiguillage qu'il n'est pas toujours aisé de corriger après-coup.

Entrer en seconde générale et technologique pour préparer un baccalauréat

Opter pour une seconde générale et technologique s'adresse avant tout aux élèves qui souhaitent poursuivre leurs études au delà du bac.

En effet, en trois ans (seconde, première et terminale), ils prépareront un baccalauréat général ou technologique, véritable sésame pour ensuite continuer dans l'enseignement supérieur.

Depuis la réforme du lycée amorcée à la rentrée 2010 avec la mise en oeuvre de la nouvelle classe de seconde (réforme qui se poursuivra en septembre 2011 avec la classe de première et en septembre 2012 pour la classe de terminnale), la première année de lycée s'annonce comme une classe d'exploration: à côté des enseignements communs qui représentent environ 80 % des temps d'enseignement, les élèves doivent choisir deux enseignements d'exploration qui, comme leur nom l'indique, doivent permettre aux élèves de découvrir, d'explorer des matières généralement nouvelles pour eux, qui préfigurent les enseignements dominants des séries qu'ils seront amenés à choisir en fin de seconde pour la classe de première.

Pour le détail des différents enseignements communs, les horaires, cliquez ici .

Parmi ces enseignements d'exploration un au moins doit être un enseignement d'économie (SES ou PFEG) et le second est à choisir parmi des enseignements scientifiques, de littérature, de langue vivante...

Il est important de mentionner que le fait de suivre tel ou tel enseignement d'exploration ne conditionne en rien l'accés à une série particulière de bac. Par exemple, opter pour SES n'oblige pas à aller en série ES, tout comme Littérature et société ne série L; de même ne pas avoir suivi ces enseignements ne pourra être une barrière pour aller vers ces séries.

Tous les lycées ne proposent pas tous les enseignements d'exploration et l'accés à certains peut être limités quantativement, il convient de bien se renseigner donc sur les différentes propositions offertes par les différents établissements à prori mais aussi sur les éventuels critères de sélection.

A ces deux enseignements d'exploration s'ajoutent, c'est encore une nouveauté de la réforme, deux heures hebdomadaires obligatoires d'accompagnement personnalisé que chaque établissemnt organise à sa façon soit pour faire du soutien, soit pour de l'approfondissement ou encore de l'aide à l'orientation. Il peut être intéressant de se renseigner auprès des différents lycées pour savoir comment ils mettent en place cet accompagnement personnalisé pour "coller" au mieux avec les besoins de l'élève.

Il est également possible de choisir des options facultatives (latin, grec, arts..) ainsi que des aménagements spécifiques tels que les sections européennes, les sections sportives... selon les établissements.

La seconde générale et technologique peut amener à 11 séries de baccalauréat :

  • trois sont des bacs généraux (ES : économique et social; S: scientifique ; L : littéraire),
  • huit sont des bacs technologiques : STG (sciences et techniques de gestion) ; STI2D (sciences et technologies de l'industrie et du développement durable) ; STL (sciences et tecnologies de laboratoire) ; ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) ; STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant) ; STD2A (sciences et technologies design et arts appliqués) ; hôtellerie et techniques de la musique et de la danse.

Choisir la voie professionnelle après la 3e : bac pro, BEP, CAP

La seconde solution qui s'offre à un élève à la fin de ses années au collège est d'aller vers l'enseignement professionnel afin de préparer un bac professionnel, un BEP ou un CAP. Comme mentionné plus haut, cette alternative s'adresse aux jeunes qui, à priori, ne souhaitent pas continuer vers des études supérieures et qui, donc, souhaitent entrer plus rapidement dans la vie active.

Le bac "pro" se prépare en trois ans (seconde, première, terminale professionnelles), il existe 55 spécialités réparties dans 19 champs professionnels.

La particularité de la seconde professionnelle, contrairement à la seconde générale, est qu'elle commence à préparer un bac professionnel précis que l'on choisit dès la fin de la classe de troisième.

L'enseignement se partage entre enseignements généraux et enseignements professionnels avec des périodes de stages en milieu professionnel de 22 semaines réparties sur les trois ans.

L'objectif de cette formation est de bien préparer l'insertion dans la vie professionnele mais il est toutefois possible de poursuivre ses études en BTS (Brevet de technicien Supérieur) d'un même domaine professionnel. Ceux qui obtiennent une mention assez bien ou bien y sont même admis de droit.

La réforme de la voie professionnelle a entraîné la suppression d'un grand nombre de BEP (Brevet d'Etudes Professionnelles), ils ont été pour la plupart remplacés par un bac pro (trois années d'études au lieu de deux en BEP, ceci afin d'étoffer la formation, d'amener à un niveau bac et ainsi d'assurer une meilleure intégration sur le marché du travail mais aussi de permettre d'aller au delà du bac).

Cependant, il existe encore quelques BEP comme, par exemple, le BEP "Métiers de l'hôtellerie et de la restauration" et certains BEP agricoles. Ils constituent des tremplins vers la poursuite d'études en bac pro, en bac tecghnologique.

Le CAP (Certificat d'Aptitude professionnel) se prépare en deux ans et forme à un métier précis. Il existe plus de 200 CAP dans les domaines industriels, agricoles, commerciaux, tertiaires. Ce d^plôme conduit en priorité à la vie active car la formation professionnelle y est privilégiée mais il peut être complétés par des mentions complémentaires, des brevets professionnels ou même des bac professionnels.

Il faut noter que des passerelles sont possibles entre ces différentes formations

Tout d'abord au collège : il est prévu que dans chaque collège, notamment en relation avec le documentaliste des actions autour de l'orientation soient organisées et ce parfois dès la sixième. Des guides de l'Onisep sont distribués aux élèves de troisième ou sont consultables ou téléchargeables sur le site , avec en plus des informations spécifiques pour chaque académie avec une recherche géolocalisée (pour trouver toutes les formations assurées dans l'académie).

Où trouver les informations nécessaires à tout choix d'orientation ?

Lors des journées portes ouvertes des établissements qui se déroulent généralement au cours des mois de mars et avril : cela permet d'obtenir des informations précises sur les options, les spécificités des établissements mais aussi de les visiter et de rencontrer le personnel enseignant afin de poser des questions concrètes, précises sur les enseignements délivrés.

Au CIO (Centre d'Information et d'Orientation) : les différentes publications de l'Onisep peuvent y être consultés ainsi que des plaquettes des différents établissements scolaires mais surtout il est possible d'y rencontrer des professionnels de l'orientation, afin de discuter des projets individuels d'orientation.

A lire aussi:

Sur le même sujet