Le Pocket, un cendrier écolo pour fumeurs consciencieux

«Etre fumeur ne doit pas nuire à la santé de Dame Nature.» C'est le leitmotiv des frères Rougé, inventeurs du «Pocket», premier étui-cendrier écologique.
8

Poussé vers la sortie, le fumeur fume sa cigarette dehors, et la jette… par terre. Une scène banalisée comme on a l’habitude d’en voir tous les jours. C’est en effet près de 18 milliards de filtres à cigarette qui se retrouvent dans la nature chaque année, chacun contenant jusqu’à 4000 produits toxiques.

Un concept novateur

Pour remédier à cette mauvaise habitude, ainsi qu’à des poubelles non adaptées et des cendriers à sable trop rares, le premier cendrier écologique est né. Lancé à Narbonne en juillet dernier "Le Pocket" s’emboîte sur le paquet de cigarette et s’emporte partout en extérieur.

Ce concept simple mais novateur est imaginé par deux frères narbonnais, Denis et Olivier Rougé lorsqu’ils découvrent avec horreur des enfants sur la plage utiliser les mégots de cigarettes comme décoration sur leur château de sable.

Simple et pratique, il suffit de faire coulisser l’étui du paquet, glisser le mégot encore allumé par l’orifice, puis refermer. Privé d’oxygène, le mégot s’éteint en moins de 20 secondes. Fidèle à sa vocation écolo, le Pocket est évidemment réutilisable, et peut contenir jusqu’à 10 mégots de cigarettes avant de trouver une poubelle où le vider.

Le petit étui en carton recyclable a pour objectif d’être distribué gratuitement. Mais son avenir dépend de la volonté des entreprises : car ce sont eux, les annonceurs, qui prennent en charge les frais, en échange d’un espace de communication au dos du Pocket.

« Notre but n’est pas de faire l’apologie du tabac ! »

Depuis l’apparition des images chocs sur les paquets de cigarettes, on a vu se développer de nombreux étuis à vocation purement esthétique, carrément racoleurs. Denis Rougé se défend d’un tel principe pour son Pocket. « Nous ne pouvons pas imprimer ces images, en raison de la place réservée à l’annonceur, mais nous avons toujours refusé de masquer les messages de prévention malgré la demande des clients. »

Les frères Rougé, fumeurs malgré eux, expliquent cette vocation écolo par la volonté de sensibiliser autrement. « La plupart du temps, les fumeurs se moquent de leur santé. Ils sont plus sensibles à la santé des autres, ou à des facteurs extérieurs comme l’environnement

Aujourd’hui, plus de 100.000 exemplaires ont été produits et distribués à travers la France. Le petit cendrier en carton a déjà conquis cet hiver une quinzaine de stations de ski des Alpes ainsi que des Pyrénées, et espère trouver le même accueil sur les plages cet été.

www.lepoket.com

Sur le même sujet