Le salarié au coeur de la stratégie d'innovation des entreprises?

L'innovation inscrite dans la stratégie de croissance des entreprises naît bien souvent grâce à des postures salariales prenant un risque avec la norme.
26

L'innovation est source de croissance et de compétitivité pour les entreprises. Grâce à elle, la productivité des salariés s’accroît, l’entreprise se positionne comme un acteur majeur sur l’échiquier impitoyable de la concurrence et ce positionnement unique crée une émulation interne et externe.

Cette dynamique vertueuse est souvent le fait de salariés qui permettent à l’entreprise innovante de se constituer un avantage compétitif sur le marché.

D’une manière générale, innover c'est créer quelque chose de nouveau, en général un progrès dans un domaine.

L’innovation informelle

On constate que l'innovation est une pratique courante dans les entreprises qu'elle soit organisationnelle (mode opératoire, plans d'action) ou technologique (utilisation, amélioration, ou création d’outils).

La recherche de l'amélioration est à la base de toute démarche d'innovation. Il s'agit de processus informels, par exemple une organisation de travail est adoptée spontanément par le collaborateur car celle-ci répond plus facilement à l'atteinte des objectifs assignés.

Ces dispositifs sont souvent méconnus par la hiérarchie et font souvent l'objet d'initiatives personnelles, le but poursuivi étant la simplification des taches induisant un gain de temps précieux dans l'accomplissement de la mission.

La capacité innovatrice existe au sein même de l'entreprise mais est souvent étouffée par la rigidité de l'organisation qui ne sait lui offrir un cadre d’expression et de créativité adéquat.

Ceci nous amène à constater que l'entreprise met très difficilement en place les dispositifs favorisant l'innovation et qu’il s’agit bien souvent d’initiatives spontanées, informelles émanant des salariés eux-mêmes.

L'innovation ordinaire

Pourtant, l'innovation relève de la vie ordinaire de l'entreprise et des acteurs quotidiens qui améliorent continuellement les processus, les outils et les produits.

C’est un phénomène spontané qui survient au moment où un collaborateur ou un groupe d'individus choisit de prendre le risque volontaire de se distancier des usages normatifs en élaborant une nouvelle combinaison de ressources.

La liberté que prend le salarié avec la règle est une forme de déviance par rapports aux usages, posture qui permet à l'innovateur d'anticiper l'élaboration de nouvelles formes.Ce faisant, il prend le risque de se voir juger et sanctionner, selon les critères de l'ordre établi.

Pour émerger, l'innovation prend sa source dans la transgression et la désobéissance normative.

Le management de l’innovation

L’invention diffère de l’innovation, dans le sens où la première implique une rupture (technologique, organisationnelle etc…) avec les pratiques existantes.

L’innovation est le processus qui intègre la mise en œuvre et l’intégration de l’invention par le corps social.

Une fois l’innovation considérée comme une avancée stratégique pour le marché sur lequel l’entreprise agit, il s’agit de mettre en place l’accompagnement managérial qui va encadrer le processus innovant.

La direction prend part à cette démarche et le succès dépend des acteurs mais surtout de leur volonté à coopérer ensemble.

Ce changement implique deux corollaires : la socialisation et la conduite du changement, l'institutionnalisation et la diffusion des nouvelles pratiques par la direction.

Le facteur clé de succès réside essentiellement dans le facteur humain, et la dimension de la conduite du changement possède une interaction forte avec le processus d'innovation.

Une innovation qui voit le jour est d'abord l'histoire d'une coopération réussie entre des innovateurs.

La dimension managériale prend alors tout son sens car l'humain peut être le principal moteur et le principal frein à l'innovation.

Innover c'est avant tout du management !

Source de cet article : Conférence du 5 avril 2011 au CNIT dans le cadre du cercle ESSEC du changement ayant pour thème : "Innovation et gestion du changement"

Intervenants

- M. Yann de KERMADEC, expert en management de l'innovation et de la propriété intellectuelle Groupe Bernard Julhiet,

- M. Eric BESSAUDOU, chef de projet du développement de la culture de l'innovation - Legrand.

Sur le même sujet