La fête nationale norvégienne du 17 Mai

Le 17 mai est le jour de la fête nationale norvégienne. Le pays célèbre ce jour-là l'adoption de sa Constitution, le 17 mai 1814.
Advertisement

La fête nationale norvégienne est loin de ressembler à notre 14-Juillet. Ici, pas de défilés militaires. Dans ce magnifique pays du nord de l’Europe, ce jour-là, on célèbre avant tout la victoire du constitutionnalisme et les enfants sont mis à l'honneur.

Un peu d’histoire

Pour comprendre le 17-Mai en Norvège, il faut faire un peu d’histoire. Entre le XVIe et le début du XIXe siècle, la Norvège fut unie au royaume danois. Au début du XIXe, les deux royaumes sont en guerre contre la Suède. En 1814, le Danemark perd la Norvège au profit de son rival suédois. La Norvège entre alors dans une nouvelle union avec ce dernier. Mais les Norvégiens refusent cette nouvelle hégémonie et déclarent leur indépendance en adoptant une nouvelle Constitution le 17 mai 1814.

Ils élisent Christian Frederick, le neveu du roi du Danemark, roi de Norvège. Les Suédois n’acceptèrent pas cette nouvelle indépendance et lancèrent une offensive militaire qui mit rapidement fin à la résistance norvégienne. En août 1814, un accord est signé à Moss, au sud d’Oslo, reconnaissant la Constitution mais scellant l’union de la Norvège et de la Suède. Il faudra attendre 1905 pour que celle-ci soit rompue et que la Norvège devienne finalement indépendante.

Une fête haute en couleur

A Oslo comme dans les autres villes norvégiennes, la journée se déroule autour de trois défilés : celui des enfants, celui des associations et celui des "russ" (les nouveaux bacheliers norvégiens).

Le matin, les enfants défilent habillés en costume traditionnel (le "bunad" ) avec leurs écoles sur la rue Karl Johan, l’artère principale de la capitale. Ils passent préalablement devant le palais royal ou la famille royale salue l’ensemble de la foule. Des orchestres scolaires les accompagnent et rythment le défilé. Puis vient le tour des associations (sportives, humanitaires, musicales, …) en tout genre. Enfin, les "russ" clôturent la journée dans une ambiance bonne enfant.

Dans la foule, le rouge est la couleur dominante. En effet, des milliers de petits drapeaux norvégiens sont agités par les spectateurs. Hommes et femmes portent des "bunads" colorés. Les "russ" renforcent cette tendance avec leurs salopettes rouges, mais aussi bleues ou vertes en fonction de la filière à laquelle ils appartiennent (bac général = rouge, bac technologique = bleu, bac agronomique = vert).

Si la météo est au rendez-vous, les festivités ont lieu toute la journée dans le centre ville de la capitale norvégienne. Il s’agit aussi d’une fête familiale et amicale. Les Norvégiens aiment alors se réunir le soir autour d’un barbecue ou d’un banquet traditionnel.

Advertisement