Qu'est-ce qu'un "bunad" ?

Le "bunad" est le costume traditionnel de la Norvège. Il tient encore une place importante dans la société norvégienne d'aujourd'hui.
Advertisement

Si vous avez séjourné ou vécu en Norvège, vous avez sûrement pu admirer ces magnifiques costumes. Pour ceux qui ne les connaissent pas, voici un article qui fait le tour de la question.

Les origines du "bunad"

Les "bunads" sont des reproductions plus ou moins fidèles des vêtements que portaient les Norvégiens ruraux avant la révolution industrielle, au XIXe siècle. Son origine remonterait au Moyen-Âge.

Il existe autant de "bunads" que de régions norvégiennes. Au sein même d’une région, il peut en exister une dizaine de variantes. Autant dire que le "bunad" est une représentation à la fois des particularités locales mais aussi un symbole de l’identité culturelle de la Norvège.

Il existe un conseil des "bunads" qui oriente le grand public sur le sujet. En 2006, la première encyclopédie du "bunad" norvégien a été publiée. Cet ouvrage très complet présente et décrit plus de 500 "bunads" et retrace l’histoire de cette tenue vestimentaire.

Le "bunad" dans la société contemporaine norvégienne

Le "bunad" tient une place importante dans la société norvégienne contemporaine. Il est de tradition de le porter le jour de la fête nationale, le 17 mai , mais aussi à l’occasion de manifestations familiales (mariages, fêtes de Noël, etc.).

Pour les femmes - sachant que la tenue peut varier en fonction des localités -, le "bunad" est composé d’un chemisier blanc en lin ou en coton avec des manches bouffantes, d’une jupe en laine, d’un gilet ou d’une veste en laine. Certains costumes requièrent un foulard en soie, d’autres une coiffe. Enfin, un tablier vient parfois compléter le tout. Les bijoux en argent tiennent aussi une place très importante. Des broches et des boutons de manchettes sont le minimum requis pour agrémenter la tenue. En fonction des régions et des spécificités du "bunad", il conviendra de porter une coiffe ou un ceinturon.

Le "bunad" masculin est composé d’un pantalon qui s’arrête au genou, de hautes chaussettes en laine tricotées à la main, d’un veston et d’une veste en laine. Les coloris varient en fonction de l’origine du "bunad".

Ces dernières années, les hommes sont de plus en plus nombreux à porter le "bunad". En effet, jusque là, le porter était surtout une coutume honorée par les femmes. Cette mode du "bunad" masculin témoigne à la fois d'un retour vers le folklore local mais aussi de la volonté de se distinguer des autres. En d’autres termes, il s'agit d'une façon d’affirmer son individualité.

Les costumes traditionnels norvégiens sont généralement fait à la main et à partir de produits naturels (laine, soie, lin). De plus, ils sont souvent ornés de broderies colorées. Ceci explique donc leur coût très élevé (entre 2550 et 5000 euros). Toutefois, il s’agit d’un investissement à long terme, car un "bunad" peut être porté toute une vie. Il se transmet même, parfois, de génération en génération.

Advertisement