user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

Publié dans : Les articles Culture de Vincent Estassy

Le poids des Chaînes, second volet des Bêtes de Black City

Le poids des chaînes, volume 2 des Bêtes de Black City. est aussi l'épopée d'un trio féminin en quête de vengeance et de liberté dans l'Ouest sauvage.

Est une histoire qui s’inscrit dans le genre du western crépusculaire popularisé par les films de Sergio Leone, Il était une fois dans l'Ouest, voire le film Impitoyable de Clint Eastwood.

La série en 3 volumes Les Bêtes de Black City dépeint un Ouest sauvage plus sombre et ultra violent, les relations sexuelles sont à la fois désincarnées et glauques. Les Bêtes de Black City c’est aussi un titre où l'outrance érotique s'inscrit totalement dans la narration. Une atmosphère rude, moite. Lorenzo Nuti et Marco Rastrelli signent une oeuvre inégalée qui montre la frontière tenue entre bédé érotique et bédé classique.

Les Bêtes de Black City, l’antichambre de l’enfer

Black City est une ville de l’Ouest des Etats-Unis, centre de tri pour soldats de l’armée nordiste. Elle voit passer tous les rebus de l’humanité. Une antichambre de l’Enfer, où règne Madame Deveraux et ses Anges de Black City, trois catins qui tentent par tous les moyens de racheter leur liberté à n’importe quel prix.

La chute des Anges , volume des Bêtes de Black City

Suite à la proposition de Bud un cow-boy de participer comme complice au pillage d’un convoi d’or, trois superbes catins ont la mission de s’occuper des soldats qui gardent la diligence. Y voyant les conditions d’un prochain affranchissement, elles acceptent. La nuit de folie qui commence dans l’orgie se termine en un bain de sang.

Qu’est-il arrivé pour que des soldats s’en prennent à trois prostituées, s'acharnent sur elles au point de s'enfuir et les laisser pour mortes.. Vivantes mais défigurées à jamais elles réclament vengeance et se lance dans une course-poursuite impitoyable pour rechercher leurs agresseurs..

Les Bêtes de Black City elles prendront leur destin en main pour affronter Long John, le sbire de Chadwik, le chef de bande devenu maire et pasteur d’une ville dénommée Chastity. où la femme n'est en aucun point l'égal de l'homme.

Quand les anges deviennent les bêtes de Black City

L’Amérique de la Conquête de l’Ouest vue par le petit bout de la lorgnette par le duo transalpin Marco Rastrelli au scénario et Lorenzo Nuti à la palette rappelle étrangement les faciès que l’on ne trouvent que dans les westerns spaghettis italiens. ( des grands , des gros, des moches)

Après les bêtes de Black City, vol 1 : La chute des anges, et en attendant la sortie du 3 volume Le Feu de la vengeance, Marco Rastrelli ( scénariste) et Lorenzo Nuti (dessin) narrent le second volet des aventures érotico-dramatiques de trois catins aux formes généreuses, en quête de vengeance les Anges de Black City sont devenus les Bêtes de Black City

-Enna, , Jodie, Eloïse, est un trio féminin à la fine gachette, capable d'en monter à beaucoup d'hommes. Elle menent une lutte éperdue contre les bas-fonds et faiblesses de l’âme humaine.

Les personnages masculins dépeints dans cet albums sont rarement maîtres de leurs destins ils sont souvent les bras serviles d’individus marqués eux aussi par un destin semblable.

Mais Black City est aussi l’histoire (et dessinée dans un style réaliste) sombre d’un Ouest sauvage où la vie n’a pas de valeur où chaque instant est une épreuve de survie. Le scénario très fouillé enchaîne les scènes de violences d’une cruauté parfois insoutenables et les séquences flash-back des protagonistes.

Le rendu de l’aquarelle et d’encre de Chine confère un aspect crasseux, d’éclairage à la bougie ou la lampe à pétrole. Les teintes ocres dominent, le trait devient maladroit lorsque il s’agit d’esquisser les silhouettes des hommes. Les scènes de débauches virent vraiment au sordide. Les cadrages très serrés rappellent le lien évident qui existe entre le cinéma d’animation, la photographie artistique et la bande dessinées. Certains plans présentent les attributs sexuels d’une jouissive laideur.

Dans cet Ouest sauvage, les bourreaux et victimes se rassemblent et s’inter-changent. Un monde sans rédemption qui est un peu aussi le nôtre.

.

Les Bêtes de Black City un oeuvre originale signée Marco Rastrelli et Lorenzo Nuti

Marco Rastrelli est un Florentin de 32 ans, il est passionné de cinéma et d’animation, il a d’abord rédigé des articles pour la presse spécialisée. En 2007 il reçoit un prix pour l’album Misty Gale, la superpia*. En 2009 il publie chez l’éditeur Double Shot, une histoire Agenzia Sogni perduti

dans l’album collectif Dream avec à la planche à dessin Lorenzo Nuti son complice des Bêtes de Black City. Lorenzo a 26 ans, il a travaillé comme coloriste, auparavant s’est inscrit aux beaux-arts puis a suivi un cursus scolaire de 3 ans auprès de la Scuola internazionale di comics de Florence, section illustration. Edite chez l’éditeur Blue et dessine l’histoire courte de Marco Rastrelli pour l’ouvrage collectif Dream. Avant de plonger dans la grande aventure Black City.

La série Les Bêtes de Black City vol 2 : Le Poids des Chaînes est une œuvre rare où l’érotisme participe pleinement à la narration. Les scènes au rythme soutenu et au découpage quasi cinématographique expriment une rare violence. La sexualité n’apparait ici que de manière brutale. Les femmes sont soit des prédatrices castratrices au sourire carnassier ou des victimes. L’atmosphère qui y règne semble poisseuse, électrique et le tout respire la lubricité, le sang, le S. les souillures vaginales.

L’intérêt du titre est que le scénario accroche le lecteur par son intensité dramatique, son érotisme et sa capacité à émouvoir aussi.

http://www.tabou-editions.com/catalog/index.php

Information, retrouvez le visuel de l'album et autres nouveautés sur le site des éditions Tabou. Cliquez sur le lien ci-dessus.

À propos de l'auteur

user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

merci  à Nos lecteurs pour ce moment passé avec vous, je m'envole pour
  • 103

    Articles
  • 16

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!