user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

Publié dans : Les articles Culture de Vincent Estassy

Réaliser ses films plan par plan par Steven D.Katz

Richement illustré, (schémas, photos, extraits de story-boards) le manuel répertorie l'ensemble des procédés cinématographiques et leur impact visuel.

Le manuel Réaliser ses films plan par plan est un ouvrage qui s’adresse aux cinéastes et apprentis réalisateurs, cinéma ou vidéo, (étudiants en école de cinéma et lycéens qui suivent l’option cinéma-audiovisuel). L’ouvrage complété d’extraits de story-board originaux (Les Oiseaux, Citizen Kane, L’Empire du soleil) enrichira la culture cinématographique des mordu(e)s de cinéma en général.

Le livre est scindé en 4 parties. Avec Partie 1 un chapitre qui fait le point sur le processus de visualisation, puis la Partie 2 étudiera les éléments du découpage classique, la partie 3 intitulée «l’atelier» est consacrée aux différentes options de mise en scène et cadrages. et la partie 4 évoquera les principaux mouvements de caméra.

Partie 1 le processus de visualisation p.3

Cette partie décrit les procédés qui donnent l’illusion de voir les choses au moment même où elles se produisent Un questionnement qui pousse le spectateur à s’interroger sur la capacité d’un réalisateur de renom à nous englober dans l’espace projeté sur l’écran, comme si c’était un espace en trois dimensions. Cette partie comporte notamment de larges développements sur la visualisation, la conception visuelle. L’ouvrage comporte de nombreux des dessins conceptuels de Citizen Kane, projets de décors La Rose pourpre du Caire, dessin d’architecture. Le chapitre 3 illustre l’importance du story-boards, ce que Maurice Zuberano (directeur artistique et artiste illustrateur) a appelé « le journal intime du film ».

Partie 2 le découpage classique p.99

Comment par le simple choix d’une valeur de plan (plan d’ensemble, plan moyen, gros plan) un réalisateur parvient à créer la sensation d’un espace continu et ainsi transmettre l’émotion au spectateur ?

De même comment à travers la technique du montage, le spectateur confronté à son expérience personnelle, se trouve immergé dans l’ambiance d’un film ?

Partie 3 l’atelier p.135 s’évertue à mettre en pratique des principes de base. le flux visuel.

problématique du plan fixe, mise en scène de séquences dialoguées, profondeur, angle de prise de vues. cadrages ouverts et fermés.

Partie 4 les mouvements de caméra p.254

Dans cette partie seront étudiés plus spécifiquement comment à partir d’un mouvements de caméra le réalisateur donne du rythme et l’intensité dramatique. Par exemple le plan panoramique offre une alternative au montage en offrant différents angles de prises de vue sur un seul plan. Le plan sur grue qui provoque chez le spectateur une émotion physique grâce à un angle de prise de vue inhabituelle et un changement de perspective troublant. Enfin le travelling est utilisé pouur suivre un sujet ou explorer un lieu.

Réaliser ses films plan par plan

Steven D. Katz trad. et adaptation Bertrand Perrotin

Concevoir et visualiser sa mise en image

Librairie Eyrolles 30€

www.editions-eyrolles.com -333 pages

À propos de l'auteur

user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

merci  à Nos lecteurs pour ce moment passé avec vous, je m'envole pour
  • 103

    Articles
  • 16

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!