user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

Publié dans : Les articles Culture de Vincent Estassy

Romeo Castellucci : The Four Seasons Restaurant

Le 5 et 6 avril 2013, le metteur en scène italien Romeo Castelluci présentera à la Comédie de Valence sa nouvelle création « The Four Seasons Restaurant.

Scénographe, metteur en scène, plasticien, Romeo Castellucci met en question, avec The Four Seasons Restaurant, le tournant d’un homme face à l’image. Une création événement du 66e festival d’Avignon. Il passera par la Comédie de Valence le 5 et 6 avril 2013 à 20 h. Du théâtre total en version italienne sur-titrée. Durée 1h.

A noter que Romeo Castellucci rencontrera le public valentinois le Jeudi 4 avril à 19 h. Lors d’une rencontre Grand Témoin.

The Four Seasons Restaurant créé pour le 66e Festival d’Avignon

Romeo Castellucci a su imposer une esthétique dramatique qui tient de l’opéra au sens premier : une œuvre totale. Chacune des créations est un événement tant il traverse sans retenue les barrières qui séparent l’homme de ses émotions. The Four Seasons Restaurant sera créé pour la 66e édition du festival d’Avignon, où il est invité depuis sa mise en scène de Jules César d’après Shakespeare. Il interroge la force et le danger de l’image, qui fascine, qui tourmente et qui dissimule, image manipulée, composée et recomposée.

Romeo Castellucci, interroge la force et le danger de l’image

La pièce s’inscrit dans un cycle théâtral décliné en plusieurs épisodes, qui mettent en scène les tourments d’un homme face à l’image. Chaque épisode s’inspirant d’une œuvre littéraire ou pictorale. Elle permet au metteur en scène d’élargir son questionnement.

Après le Christ peint par Antonnello da Messina, qui interrogeait le regard-image qui appelle, poursuit, et veille dans le spectacle, Sur le concept du visage du fils de Dieu, après l’histoire du révérend Hooper qui , dans la nouvelle de Nathaniel Hawthorne, Le voile noir du pasteur, questionne la violence de la disparition volontaire d’ un visage,

The Four Seasons Restaurant, l’image peintre Rothko

Romeo Castellucci s’intéresse ici encore à la question du paraître et de sa négation à travers un épisode de la vie de Mark Rothko. En 1958, le peintre américain retirant des toiles monumentales -aujourd’hui considérée comme les plus intenses de sa vie-, ses toiles du mur du restaurant New Yorkais leFour Seasons Restaurant qui le lui avait commandées. Mais envahi par le doute quant à la fonction de sa peinture dans cet environnement ( clientèle fortunée mais terriblement bourgeoise et superficielle), il finit par rejeter la commande. Derrière ce fait réel survenu en 1958, il s’interroge sur le tourment de l’homme face aux images et à leur utilisation, mais aussi au rejet social dont l’artiste s’est fait le promoteur.

Romeo Castellucci poursuit sa quête esthétique et philosophique, loin de tout naturalisme, dans un nouveau chapitre qui nous propose de pénétrer plutôt que voir-« le tableau humain de Rothko ».

Mise en scène, décor et costumes : Romeo Castellucci

Musique : Scott Gibbons

Avec : Chiara Causa, Silvia Costa, Laura Dondoli,Irène Petris

Production : Societas Raffaello Sanzio

Coproduction :(France)Théâtre national de Bretagne-Rennes, Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville-Paris, Le Maillon, Théâtre de Strasbourg, scène européenne, TAP, scène nationale de Poitiers

The Four Seasons Restaurant-Romeo Castellucci le 5 et 6 avril 2013 Comédie de Valence

Renseignements et billetterie : 04 75 78 41 70

www.comediedevalence.com

À propos de l'auteur

user_images/288723_fr_portraitvi.jpg

VINCENT ESTASSY

merci  à Nos lecteurs pour ce moment passé avec vous, je m'envole pour
  • 103

    Articles
  • 16

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!