Gonzo à Gogo ! : un polar implacable signé Ange Rebelli

Ange Rebelli et Jack Maisonneuve s'attaque au Gonzo style. Une descente aux enfers au cœur de l'industrie du X. 270 pages d'action, de violence et d'humour.

Gonzo à gogo est bien plus qu’un polar, il s’agit d’une farce noire, un témoignage sur l’avènement du Gonzo. Une catégorie de vidéos pornographique qui a déferlé sur le monde via Internet au début des années 2000. Phénomène de société importé des USA au milieu des années 90 par des pornographes américains.

Et Hunter S. Thompson inventa le Gonzo Journalisme

Le gonzo n’est pas né dans l’univers de la pornographie mais s’inspire de Hunter S. Thompson (1937-2005) un journaliste (Rolling Stone) et écrivain ( Hells’s Angels, Fear and Loathing in Las Vegas) connu pour posséder un style d’écriture complètement subjective et fortement marqué par des décharges d’adrénalines et de fulgurances littéraires provoquées par l’utilisation massive de narcotiques et autres substances illicites.

Une imagination fertile auquel le réalisateur anglais Terry Gilliam a rendu hommage en 1998 en adaptant une œuvre majeure de Hunter S. Thompson Las Vegas Parano . Un film culte avec Johnny Depp et Benicio Del Toro. Ce dernier portant le nom de Dr/ Maître Gonzo. Le film montre les délires nocturnes de deux personnages "borderline". Excès, d’alcool de drogues et de sexe, ce nom a ainsi inspiré dans les années 90 une nouvelle production pornographique lancée par des l'éditeur américains d'un magazine de charme. Un style qui fait flores aujourd'hui sur Internet.

Le Gonzo journalisme façon Ange Rebelli, le « Sex-reporter »

Le Gonzo comme phénomène de société a inspiré un docufiction de Raphaël Siboni et la série télévisée diffusée sur Arte en 2011 « Xanadu une famille classée X ». Il fallait toute la verve d’un héritier de Hunter S.Thompson comme Ange Rebelli pour s’attaquer au genre d’une façon plus littéraire. Associé à Jack Maisonneuve ( journaliste dans la presse sportive) ils ont commis ensemble Gonzo à Gogo ! le polar qui dit tout sur les coulisses peu reluisantes de l’industrie du X.

Préfacé par le cinéaste français Jean Pierre Mocky ( Y-a-t-il un français dans la salle, A mort l’arbitre), Gonzo à Gogo ! étonne, interroge l’étrange addiction des hommes pour la pornographie mais aussi révèle une réelle détresse affective.

Loin d’être une œuvre qualifiée d'érotique et pornographique, Gonzo à gogo c’est un polar avant tout, une farce noire où émerge Ange Rebelli, une ex-star du rock underground, surnommé le Sex Reporter, il shoote en plein Paris, les tournages délirants et hot de IVG le hardeur.

Ensemble ils veulent dynamiter les codes de la pornographie. Evoluant dans l’univers interlope de la presse de charme, Ange connaît comme sa poche tous les lieux de débauche de la capitale. Un jour son employeur lui propose de couvrir une grosse production X sur la Côte d’Azur. Une virée qui le conduira rapidement du paradis à l’enfer.

Au passage il rencontrera toute une galerie de personnages truculents ( patron de presse mégalo, ,rasta sympa, : petites frappes niçoises pourvoyeurs de came, acteurs et réalisateurs mégalos, et en prime un lot de jolies pépés russes venus jouer les starlettes au bord d'une piscine luxueuse.

Le pouvoir , c'est le sexe !

Derrière le style familier et outrancier qui appelle un chat un chat, Gonzo à gogo ! détaille les dessous de l’industrie du X. Un monde où se côtoie l’abondance, la démesure mais aussi un sous-prolétariat où les femmes sont des objets de désirs pour des hommes en manque d’affection.

Habitué des univers carcéraux, l' auteur de polar français Abdel Hafed Benotman propose arguments à l’appui un vibrant plaidoyer en faveur de l’industrie pornographique. A méditer !

Encore plus sur l'univers des éditions Tabou

  • Ange Rebelli a publié en 2007 aux éditions Tabou un roman autobiographique intitulé Sex-Reporter

Sur le même sujet