L'Illusionniste : un film d'animation mélancolique

Primé à la 36e cérémonie des Césars du cinéma français, L'Illusionniste de Sylvain Chomet démontre la vigueur du cinéma d'animation français.
4

Fils d'immigré russe, Jacques Tati a travaillé au sein de l'entreprise familiale d'encadrement de tableaux. Avant de devenir cinéaste Tati a trainé ses guêtres dans tous les cabarets du monde.

L'Illusionniste un scénario signé Jaques Tati

Cela expliquant pourquoi l'intrigue du film L'Illusionniste se situe dans l'univers du music hall. La concurrence s'avère délicate entre les jeunes gens débraillés du Rock and Roll et les numéros traditionnels (magiciens, ventriloques) désormais devenus des attractions anecdotiques .

Tatischeff joue dans la catégorie des prestidigitateurs, ses tours simples et poétiques( lapin et foulards) et ne font plus recette auprès du public blasé et des managers sans scrupules. Habitué des grandes scènes parisiennes, ses facéties ne divertissent plus qu'un public devenu peau de chagrin. Sentant son avenir compromis à Paris, il prend la décision de franchir la Manche et d'imposer son spectacle sur les scènes londoniennes.

Relégué en fin de soirée le succès tourne court. Le public juvénile et plutôt féminin n'a d'yeux que pour un groupe de rock and roll qui multiplie les rappels.

L'Illusionniste : Sylvain Chomet adapte le mythe d'Alice au pays des merveilles

S'apercevant que même à Londres le close up ne génère pas l'engouement espéré, il décide après moult petits engagements, de se produire en Écosse. Accueilli comme un héros, il illumine avec ses tours surannés les pupilles des villageois, jusqu'à ce que soit installé un Juke Box fonctionnant à l'électricité - un véritable événement, mais aussi la fin d'une époque-. Ses tours cependant font mouche et ne rendent pas insensible la jeune Alice, une ingénue employée de maison qui se pâme littéralement devant ce magicien plus vrai que nature. Espérant sortir de cette condition de vie précaire, elle s'accroche à ses basques, ne voyant en lui qu'un Pygmalion et une corne d'abondance (en un tour de passe-passe il substitue les guenilles d'Alice en belles étoffes).

Lauréat du premier César du film d'animation

Une relation sans équivoque se noue entre eux ; il va prendre l'adolescente sous son aile. Ils croiseront ensemble toute une galeries de personnages truculents voir pathétiques. Avec l'illusionniste Chomet prouve définitivement -en atteste le succès du festival international du film d'animation d'Annecy où le film était projeté en séance d'ouverture en juin 2010.qu' animation ne signifie pas forcement divertissement pour enfants.

Le jury de la 36e édition des Césars du cinéma français le 25 février au théâtre du Châtelet ne s'est pas trompé en récompensant le travail acharné de Sylvain Chomet et la vigueur du cinéma d'animation français. Sylvain Chomet saluant la patience de son épouse et son soutien permanent pendant la production du film.

Auteur d'un court métrage " La vieille dames et les Pigeons "Sylvain Chomet obtient la consécration mondiale en 2002 avec les Triplettes de Belleville, oeuvre singulière et onirique qui lui valut plusieurs nominations aux Oscars. D'ailleurs une séquence des Triplettes de Belleville comportait justement une scène cycliste extraite du film de Jacques Tati, Jour de fête (1949). Sophie Tatischeff (fille de Tati) séduite par le projet demanda au producteur de Sylvain Chomet, Didier Brunner le soin d'adapter L'Illusionniste. Il a participé à un segment du film live, Paris I love you !

Scénario oublié de Jacques Tati

Dans la filmographie de Tati, L'illusionniste devait figurer comme un 4ème long métrage. Lors du tournage des Vacances de Monsieur Hulot, celui-ci se brûla sévèrement à la main lors d'une séquence pyrotechnique, rendant impossible l'adaptation du film en raison de l'incapacité de Tati à réaliser lui même les tours. désabusé Il enchaîna ensuite en 1953 avec le film Playtime. ( méditation poétique sur le monde moderne).

Le script restant dans les archives du Centre National de la Cinématographie film Tati n°4. Il attendait qu'un cinéaste téméraire aurait l'audace de l'adapter et le présenter à une nouvelle génération de spectateurs. A la suite de la proposition de Sophie Tatischeff, Chomet subjugué par la beauté incomparable du texte, consacra 4 ans de son existence sur ce projet d'envergure.

Le film réalisé au Studio Django ( Edimbourg) s'honore d'un véritable staff d'animateurs internationaux ( Français, allemands, scandinaves, espagnol etc ). Au fil des séquences certaines influences graphiques apparaissent avec évidence. L'hommage à Disney permanent. Certains personnages semblent tout droit sortis des 101 dalmatiens où des Aristochats.

La ville d'Edimbourg véritable personnage devenant à la fois un lieu magique et tragique. Le graphisme des personnages secondaires suggère une totale liberté d'expression des animateurs. La mise en scène objective et sans concession demeure fidèle à l'esprit de l'oeuvre de Jacques Tati. Incroyablement triste, ou réaliste il contentera un public adulte et cinéphile.

Sur le même sujet