user_images/IMG_0528.JPG

VIRGINIE CADOT

Publié dans : Les articles Histoire de virginie cadot

J.Adolphe Chudant, artiste-peintre (1860-1929) L'Administrateur

Après deux articles respectifs sur sa peinture impressionniste et orientaliste, son rôle d'administrateur

La vie entière de J.A. Chudant consiste à défendre les arts appliqués et l'apprentissage. Aux côtés d'amis dévoués et efficaces, tels que le ministre du Commerce Charles Couyba, le peintre Victor Prouvé, le sculpteur Rupert-Carabin, le Conservateur du Musée Nationale du Luxembourg Léonce Bénédicte, professeur à l'École du Louvre, Président de la Société des Peintres Orientalistes français ou encore Gaston Quénioux, Inspecteur Général de l'Enseignement du dessin et père de la réforme sur le dessin, il organise des réunions et crée différentes associations que nous traiterons en détails dans des articles appropriés.

Voici quelques dates principales qui synthétisent ses titres et ses fonctions administratives :

1893 : Président de l’Union Comtoise des Arts Décoratifs

1894-1907 : Secrétaire général de la société des peintres orientalistes

1896 : Conservateur fondateur du musée d’Art Appliqué à l’Industrie de Besançon

1898-1914 : Sociétaire du Salon de la Nationale où il exposa à partir de 1894.

1899 : Secrétaire de la Commission de la Nationale des Beaux-Arts.

1900 : Membre de la Commission d'examen des Beaux-arts de Besançon

1902 : Secrétaire général et fondateur du Syndicat des Ouvriers d’art de Besançon.

1902 : Fondateur du Musée Victor Hugo à Besançon

1907 : Secrétaire Général, Fondateur de l’Union Provinciale des Arts Décoratifs au côté de Victor Prouvé (Président) Fédération Nationale de l’art appliqué à l’industrie (selon récépissé préfectoral du 16 octobre 1907)

1907-1919 : Maire de son village à Buthiers, Haute Saône

1908-1914 : Directeur de la revue « L’Art et les Métiers »

1909-1929 : Conservateur des musées de la ville de Besançon

1916-1929 : Président du Comité Régional des Arts Appliqués de Franche-Comté et du Territoire de Belfort

1920 : Membre de la Commission de Plan d’extension, Écoles Professionnelles et Beaux-Arts- Musées

1920-1925 : Directeur de l’école des Beaux Arts de Besançon

1925 : Vice-président du Comité Régional d’Exposition Internationale des Arts décoratifs modernes

SES MISSIONS GOUVERNEMENTALES :

1899 : - Compte-rendu de mission au Ministère de l’Instruction Publique et des Beaux Arts sur les Musées d’Art appliqué en Allemagne (1899)

1904 : - Compte-rendu de mission au Ministère de l’Agriculture sur les petites industries rurales en Bavière

SES ÉDITIONS :

- Catalogue : Musée de Besançon, Catalogue des peintures et dessins du musée de Besançon : collection Jean Gigoux, collection Pierre-Adrien Pâris, écoles anciennes, Besançon, 1929, 142 p.

- Revue l’Art et les Métiers (organe de propagande de L’UPAD, Union Provinciale des Arts Décoratifs) 1907-1914

Fondateur d'associations dont la plus importante compte 3000 membres dès la première année de sa création (Union Provinciale des Arts Décoratifs), conservateur de musées, directeur de l'École municipale des Beaux Arts de Besançon, fondateur et président du Comité Régional des Arts Appliqués à Besançon, il remue ciel et terre pour lutter contre la centralisation. D'un profil régionaliste, il met en avant la valeur du savoir faire artisanal et tente de promouvoir le statut des artisans. A Besançon, capitale de l'horlogerie, il collabore activement avec l'école d'horlogerie et le syndicat de l'Horlogerie de Besançon et du syndicat des Patrons Décorateurs de la Boîte de Montre.

Lorsqu'il prend en charge l'École des Beaux-Arts de Besançon en 1920, elle est en difficulté sur le plan de la qualité de certains cours (dessins et arts appliqués) autant que sur le plan matériel. Pas d'électricité, manque de place, manque de subventions. En cinq ans Chudant redresse la situation et trouve un nouveau local dont l'aménagement est pris en charge par la Ville. Les rapports d'inspection démontrent une réelle amélioration à tous les niveaux. Il permet aussi à l'École de remporter un grand prix, une médaille et une croix commémorative en 1923 en la faisant participer à l' Exposition Internationale de de Bayonne-Biarritz.

Il s'est réellement impliqué avec la création du Musée des Arts Appliqués (auquel nous consacrerons un article) dès 1896 et finit sa carrière avec la création du Comité Régional des Arts Appliqués dont il reste le président jusqu'à sa mort. Un an avant, il obtient à la création d'un Musée de décoration de la montre à Besançon au Musée des Beaux-arts dont il est le conservateur. (ouverture en mai 1828 pour le public).

Références :

Mémoire de master 2012 Jean Adolphe Chudant, de la peinture aux arts décoratifs (1880-1929), par Virginie Cadot (UFR SLHS de Besançon)

- Sites : http://www.gallica.bnf.fr ; http://www.catalogue.inha.fr ; http://www.photo.rmn.fr ; http://www.patrimoine-de-france.org/hommes/honneurs-99.html

Sources :

- Archives municipales et départementales de Besançon.

- Revues principales consultées : La Revue des Beaux-Arts, La Gazette des Beaux-Arts, Art et décoration, etc...

À propos de l'auteur

user_images/IMG_0528.JPG

VIRGINIE CADOT

Historienne de l'art, auteur, j'ai écrit mon premier roman en 2008, et mon second en 2015, sur Victor Hugo et Juliette Drouet.
  • 22

    Articles
  • 7

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 1

    Abonnements

Poursuivez la discussion!