François Nourissier nous a quitté à l'âge de 83 ans

Cet ancien membre de l'académie Goncourt, atteint de la maladie de Parkinson a fermé définitivement les yeux ce mardi 16 février 2011.

François Nourissier naquit le 18 Mai 1927 à Paris. Il fut orphelin de père dès l'âge de 8 ans. Il fit des études politique et obtint un diplôme de l'Institut d'études politique de Paris. A la fin de la seconde guerre mondiale, il travailla pour un organisme de réfugiés. C'est à 24 ans qu'il publia L'Eau grise et entra ainsi dans le monde de la littérature. Il épousa en 1962 Hélène Cécile Muhlstein, une artiste-peintre apparentée à la famille Rothschild et vécurent une relation tumultueuse marquée par l'alcoolisme qu'il relata dans Eau-de-feu en 2008. Au début des années 2000, il fut atteint d'akinésie (impossibilité pathologique de faire certains mouvements sans diminution de la force musculaire), la maladie de Parkinson ou "Miss P" comme il la nomma dans ses livres.

Sa carrière d'homme de lettres

Il alterna l'écriture de romans et de chroniques, fut critique au Figaro Magazine et chroniqueur au Point , au Figaro et à L 'Express .

De 1952 à 1956, il devint secrétaire général aux éditions Denoël puis rédacteur en chef de la revue La Parisienne de 1956 à 1958.

C'est lorsqu'il fût conseiller littéraire chez Grasset (1958 à 1996) qu'on le surnomma "l'Eminence grise".

Ce fut un grand auteur de romans dont plusieurs furent primés. Sa trilogie Le Malaise général (1958 - 1965) est un chef-d'œuvre. Cette "autobiographie indirecte est marquée par un constant souci de lucidité, mêlant l'évocation transposée des souvenirs d'enfance, la réflexion sur la création et la chronique sociale et amoureuse". Bleu comme la nuit a été écrit en 1958 puis suivi par l'autoportrait sévère Un Petit Bourgeois où il écrit "je ne m'aime pas, je n'aime pas ma vie" et clôture par Une Histoire française qui reçoit le grand prix du roman de l'Académie française en 1966.

Quatre ans plus tard, La Crève obtient le prix Femina.

Elu membre de l'académie Goncourt en 1977, Il y resta environ trente ans et y occupa un poste de secrétaire général (1983) et de président de 1996 à 2002, année où il démissionna pour cause de maladie.

Sa bibliographie

  • L'Eau grise (1951)
  • La vie parfaite (1952)
  • Les Orphelins d'Auteuil (1956)
  • Les Chiens à fouetter (1956)
  • Le Corps de Diane (1957)
  • Bleu comme la nuit (1958)
  • Un Petit Bourgeois (1964)
  • Une Histoire française (1965)
  • Le Maître de maison (1970)
  • La Crève (1970)
  • Allemande (1973)
  • Lettre à mon chien (1975)
  • Le Musée de l'homme (1978)
  • L'Empire des nuages (1981)
  • En avant, calme et droit (1987)
  • La Fête des pères (1985)
  • Bratislava (1990)
  • Le Gardien des ruines (1992)
  • Roman volé (1996)
  • Le Bar de l'escadrille (1997)
  • A défaut de génie (2000)
  • Prince des berlingots (2003)
  • La Maison mélancolie (2005)
  • Eau-de-feu (2008)

Sur le même sujet