L'histoire sans fin du Corbeau et du Renard

Spécialiste de l'écriture sous contrainte, Hervé Le Tellier signe le premier ouvrage de la collection novatrice de Hatier Jeunesse, Histoire sans fin.
3

Le mois dernier, l'éditeur Hatier Jeunesse lançait une collection au concept original : proposer aux enfants un livre qu'ils peuvent commencer à n'importe quelle page et dont l'histoire ne se termine jamais.

Le premier titre, Un fromage sans doute , a été confié à Hervé Le Tellier , membre du groupe littéraire de l'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle) spécialisé dans l'écriture sous contrainte, qui s'est amusé à envisager la fable de La Fontaine Le Corbeau et le Renard selon différents points de vue. Rencontre.

Que raconte Un fromage sans doute?

Hervé Le Tellier : Quand on m'a contacté pour me demander d'écrire cet ouvrage pour enfants, j’ai tout de suite voulu faire quelque chose d’oulipen... On ne se refait pas! Très vite, j’ai décidé de considérer un même événement selon plusieurs points de vue et j’ai choisi comme point de départ un classique de l’école primaire : Le Corbeau et le Renard . Dans cette version revisitée, les lecteurs découvrent huit facettes de l’histoire telle qu’elle est vécue par le crémier d’un petit village, une fleuriste, une fourmi, un chêne, un nuage, un caillou et, bien sûr, par le corbeau et le renard.

Au-delà des contraintes que vous vous êtes imposées pour l'histoire, l'éditeur a opté pour un format inhabituel. Le but était-il de rendre plus ludique l'expérience de lecture?

Un fromage sans doute a été imaginé pour des enfants de 5 à 7 ans qui ont en effet besoin de s'amuser en lisant. Grâce à ce format original, ils sont face à un objet de jeu. C’est même une ronde puisque l’enfant peut relier toutes les pages sous la forme d’un cercle grâce à une pastille autocollante.

Comment avez-vous travaillé avec l'illustrateur, Bertrand Dubois?

J’ai été consulté pour l’illustration et Bertrand Dubois a parfaitement réussi à respecter les contraintes liées au texte. Il y a bien une continuité puisqu’en dépliant les pages, on se retrouve face à une frise. Mais surtout, il a fait en sorte que la multiplication des points de vue se retrouve graphiquement avec différents types de plans : en plongée quand il s’agit de ce que voit le nuage, en plan beaucoup plus rapproché pour la fourmi, etc.

Un fromage sans doute était votre premier ouvrage pour enfants. Vous pensez réitérer l'expérience?

Ecrire pour la jeunesse est un travail très différent de ce que je fais d’habitude, mais je pourrais le refaire ponctuellement si, comme pour Un fromage sans doute , les projets reposent sur un véritable jeu sur la forme.

Sur le même sujet