Réalité Augmentée: un peu plus de virtuel dans un monde réel

Si l'idée de faire entrer les images de synthèse dans notre réalité n'est pas neuve, les applications continuent à émerger. (Re)tour d'horizon.

L'imagerie hollywoodienne nous a habitués à rêver devant ces scènes où des créatures imaginaires envahissent notre réalité. Si le personnage central sort clairement d'un dessin animé, le décor dans lequel il évolue est lui tout à fait réel. C'est le point de départ de ce que nous appellerons réalité augmentée.

Cette magie de l'image s'est bien développée depuis ses débuts et peut même devenir le point central de grandes attractions, comme c'est le cas au Futuroscope de Poitiers avec "les animaux du futur". Les visiteurs, équipés de lunettes spéciales, peuvent alors se trouver confrontés à des créatures directement sorties de l'imaginaire, et interagir avec elles.

Comment faire entrer du virtuel dans notre monde réel?

Une première méthode utilise des "marqueurs", repères artificiels dans le décor. On trouve de plus en plus de ces marqueurs sous forme de petites cartes. Une caméra vidéo va transmettre l'image de la scène à l'ordinateur. Celui-ci tentera de localiser les marqueurs, qu'il remplacera à l'écran par des éléments de synthèse, superposés à l'image de départ. C'est donc à travers l'écran que l'on pourra voir s'afficher cette fusion du réel et du virtuel.

Mais l'avènement de l'informatique embarquée et du GPS nous apporte de nouvelles solutions pour la réalité augmentée. Comment? Tout simplement grâce à nos téléphones portables de dernière génération. Tous les ingrédients sont disponibles dans ces petites boites magiques: la caméra pour filmer la scène, le microprocesseur pour calculer les images de synthèses, plus un allié inattendu, le GPS. Celui-ci remplacera avantageusement le système de marqueurs ancienne méthode, pour les remplacer par les coordonnées géographiques de l'objet à incruster.

Il restera au technicien à fournir sur un serveur internet les informations concernant cet objet: forme, taille et coordonnées. Le téléphone de l'utilisateur, une fois relié au réseau, récupérera ces informations. Puis, tout en montrant la scène réelle à travers l'écran, il y superposera les éléments virtuels calculés.

Quelles applications pratiques pour la réalité augmentée?

Les premières applications au quotidien concernent surtout le tourisme. Lors d'une promenade dans un endroit inconnu, vous pourrez voir apparaître à travers l'objectif de votre téléphone tout un tas d'informations concernant les lieux visités: monuments, points d'intérêt... et, bien sûr, restaurants et autres centres de loisirs. Tout cela va s'afficher à l'écran, à mesure où vous scruterez le panorama, par des balises d'information. Comme des légendes sur une carte, mais en vrai. Vous serez guidé en temps réel sans carte ni boussole. Les premiers modèles de GPS de voiture apparaissent, d'ailleurs, remplaçant déjà les classiques affichages style cartes routières.

Les libraires s'y sont mis aussi, en nous proposant des livres sur lesquels va se superposer l'image en 3D du contenu. Simple mode ou évolution de nos méthodes d'apprentissage? Encore un peu tôt pour trancher mais on devrait assez vite savoir à quoi s'en tenir. Des fabricants commencent également à nous proposer leurs produits de cette façon: du prêt-à-porter et des accessoires adaptés à notre morphologie, du mobilier qui vient se placer de lui-même dans notre espace de vie, tout ce qui se fabrique pourra bientôt être essayé virtuellement avant d'acheter.

Dans un domaine plus pédagogique, d'autres applications apparaissent, apportant de l'information technique aux images réelles. Le résultat donne une sorte de mode d'emploi en temps réel, où des commentaires viennent se superposer à ce que peut réellement voir l'utilisateur à travers ses lunettes. Sur quel bouton appuyer maintenant? Quel est le boulon à dévisser ensuite? Que faire après? Toutes les informations se succèdent à mesure du déroulement de l'opération. Science-fiction? Non, simple progrès de la technique.

Si tout cela peut nous paraître déjà plus ou moins familier, il ne semble être que le prélude à ce qui nous attend en la matière. De nouveaux outils de développement sortent régulièrement, tel Magnitude , ce projet étudiant destiné aux initiés. Des outils qui permettront de faire entrer ces technologies de plein pied dans notre quotidien.

Un phénomène qui n'a pas échappé au secteur des tablettes tactiles puisque les premières applications vont maintenant apparaître sur les iPad et autres tablettes Androïd. L'association d'une caméra et d'un écran portable de dimension plus confortable que celui d'un téléphone ne manquera pas d'en relancer l'intérêt.

Comme on peut l'imaginer, tout reste encore à inventer dans ce domaine. Quand nous promènerons-nous dans des décors mi-réels, mi-virtuels, où des artistes nous présenteront leur propre vision du paysage? Ou bien pourrons-nous changer à volonté la couleur des objets qui nous entourent, leur aspect, refaire notre déco intérieure ou extérieure par simple programmation. Il ne s'agit bien sûr que de modifier notre perception des choses, mais n'est-ce pas là l'essentiel, finalement: la perception que nous avons de notre environnement?

Sur le même sujet