Voile route du Rhum 2010 : Thomas Coville complète le podium

Tout doucement, après Franck Cammas et Francis Joyon, Thomas Coville est venu compléter le podium de cette 9e édition de la route du Rhum.

Ils sont encore quatre solitaires en mer, dans la classe Ultime, depuis l’arrivée en troisième position de Thomas Coville (Sodebo) mercredi après-midi. Alors que certains peuvent profiter de la douceur de vivre en Guadeloupe, pour les suivants, la météo reste capricieuse...

Ultimes : Patience et longueur de temps

Pour Yann Guichard (Gitana 11), attendu à partir de jeudi après-midi, et encore plus pour ses trois poursuivants Philippe Monnet (La Boîte à Pizza), Servane Escoffier (Saint-Malo 2015) et Gilles Lamiré (Défi Cancale), la fin de course risque de s’étirer en longueur. La faute à une météo capricieuse. L’absence d’alizés se traduit par une immense zone sans vent à contourner. Seule consolation pour les deux derniers, la régate au contact sera source de motivation pour affronter les calmes de l’Atlantique. D’autant que pour les deux coureurs du pays malouin, la Guadeloupe ne leur offrira ses douceurs que dans 8 à 10 jours. Mercredi après-midi, ils naviguaient bord à bord, à seulement 500 mètres l’un de l’autre.

IMOCA : Le casse-tête météo

Finie la dépression Tomas pour la flotte Imoca, place à l’imbroglio le plus complet pour les derniers jours de course.

Boule de cristal, marc de café, cartomancie… Les coureurs ne savent plus à quel saint se vouer pour comprendre la météo à venir. Les fichiers météo ne s’accordent que sur un seul point : le vent sera léger, voire très très léger. Reste à savoir de quelle direction ce léger zéphyr soufflera. Roland Jourdain (Veolia Environnement) www.canyousea.com , occupe la première place depuis maintenant une semaine. Les routes convergentes du leader et de son dauphin pourrait mettre fin à l’option décalé au sud, puis à l’est, d’Armel Le Cléac’h (Brit Air) toujours aussi menaçant. Le ralentissement par devant devrait également profiter aux poursuivants de Jourdain dont Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) repassé sous la barre des 100 milles de retard. Tout au sud, Arnaud Boissières (Akena Vérandas) et Michel Desjoyeaux (Foncia), qui affichent plus de 550 milles de retard, sont encalminés de l’autre côté de cette immense zone sans vent.

Vacations du jour :

Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3) : « Il faudrait une boule de cristal pour décrypter la météo car aucuns modèles ne concordent. Ca veut généralement dire que cela va être compliqué ! »

Marc Guillemot (Safran) : « Je tente une option ouest car cela ne sert à rien de suivre mes adversaires. Et puis les fichiers météo me donne l’impression que cela va mieux passer par l’ouest. »

Class Multi 50 : Une réparation efficace pour Crêpes Whaou!

Lalou Roucayrol conserve la première place des multi 50 mais voit désormais revenir à grand pas Lionel Lemonchoix. Le précèdent vainqueur de la route du Rhum a envie de passer la vitesse supérieure. Les deux hommes ont opté pour la même route et les prochaines heures peuvent apporter un changement de leader. Loïc Fequet et son Maitre Jacques, perdent du terrain. Naviguant plus au sud, le marin ronge son frein en attendant un petit souffle de vent pour repartir.

Toujours 5e de cette catégorie à seulement 50 milles de Yves Le Blevec (Actual), celui qui a animé les 7 premiers jours de course, Franck-Yves Escoffier (Crêpes Whaou!), a réussi à bricoler efficacement hier mettant un terme pour l’instant à la voie d’eau qui le préoccupait depuis que la cloison de solent qui avait cassé il y a deux jours. Il raconte sa dernière journée au PC course.

« Le premier jour, j’avais le moral dans les chaussettes. Puis j’ai dormi pour prendre du recul. Il fallait rendre le bateau étanche. La pompe m’est restée dans les mains…J’ai décidé d’attaquer par l’intérieur. J’ai rampé jusqu’à l’étrave en passant les cloisons les uns après les autres. Heureusement que je n’ai pas trop mangé car avec 5 kg de plus ça ne serait pas passé !!! Je suis arrivé jusqu’à la cloison de solent, ouverte. Et là, ça faisait une belle baie vitrée avec vue sur la mer ! J’en rigole mais c’est triste à voir. J’ai rentré le gennaker mètre par mètre, j’ai tassé, je l’ai rentré en force pour faire un gros bouchon. Puis par l’extérieur, j’ai mis mes sacs à voiles et mon sac étanche Cotten pour protéger. J’ai tout sanglé. Ça devrait tenir. Pour l’instant je marche à 7 nœuds car il n’y a pas trop de mer et peu de vent. Je descends un peu pour anticiper la bascule de vent dans 48 heures »

Pour Yves Le Blévec, il a réalisé une atèle pour soutenir le bras de liaison endommagé de son trimaran avec des lattes de grand voile mais la mer reste mouvementée pour envisager seul d'autres réparations. Ce mercredii, un bateau conjointement affrété par Actual et Crêpes Whaou! a quitté la Guadeloupe pour venir à la rencontre des deux marins avec à son bord, des équipes techniques, du matériel mais aussi de l'eau et du carburant pour l'énergie

Class 40 : Un ordre bien établi

Dans cette catégorie l'ordre est bien établi depuis quelques jours .Thomas Ruyant, Destination Dunkerque mène toujours la course devant Yvan Noblet, Appart City et Samuel Mansardé, Vecteur Plus.

Catégorie Rhum : Valse des dauphins

Andrea Mura, Vento Di Sardegna a repris le commandement de la flotte, derrière la traversée n'est pas tranquille. Charlie Capelle qui était jusque là second, à fait une chute surprenante à la 4e place. Deux nouveaux font leur apparition pour un éventuel podium. Après l'abondon de Destination Calais, ce sont Luc Coquelin, Pour le rire Médecin et Julien Mabit, Monopticien.com qui tente de regagner du terrain sur le leader, mais l'écart reste conséquant et le Sarde à le temps de voir venir.

Classement du 10 novembre à 19 h 40

Ultimes:

1, Franck Cammas, Groupama 3 arrivé le 9 novembre à 16 h 16 mn 47s. En 9 jours, 3 h 14 min 47 s. à la vitesse moyenne de 16.14 noeuds

2, Francis Joyon Idec Arrivé le 10/11/2010 à 02:52:48,en 9 jours, 13 heures, 50 minutes et 48 secondes à la vitesse moyenne de 15.40 noeuds.

3. Thomas Coville, Sodebo Arrivé le 10/11/2010 à 16:15:11, en 10 jours, 3 heures, 13 minutes et 11 secondes à la vitesse moyenne de 14.55 noeuds.

4. Yann Guichard ; Gitana 11 à 274,8 de l'arrivée

5. Philippe Monnet, La Boite à Pizza à 930,2 de l'arrivée

6. Servanne Escoffier, Saint-Malo 2015 à 958,7 de l'arrivée

7. Gilles Lemarié, Défi Cancale , à 1296,4 de l'arrivée

IMOCA

1. Roland Jourdain, Veolia Environnement à 511,5 milles de l'arrivée

2 Armel Le Cléac’h, Brit Air à 41,9 du leader

3. Jean-Pierre Dick, Virbac Paprec 3 à 106,7

4. Vincent Riou, PRB à 125,6

5. Marc Guillemot Safran : 136,2

Class Multi 50

1. Lalou Roucayrol, Région Aquitaine – Port Médoc à 728,3 de l'arrivée

2. Lionel Lemonchoix, Prince de Bretagne à 97,5 du leader

3., Philippe Laperche, La mer révèle nos sens à 130,8

Class40

1.Thomas Ruyant, Destination Dunkerque à 125,8 milles de l'arrivée

2. Yvan Noblet, Appart City à 132,7 milles du leader,.

3. Samuel Mansardé, Vecteur Plus à 167,8

Catégorie Rhum

1. Andrea Mura, Vento Di Sardegna à 1658,5 milles de l'arrivée

2. Luc Coquelin, Pour le rire Médecin à 157 du leader,

3. Julien Mabit, Monopticien.com à 177,2

Site officiel : http://www.routedurhum-labanquepostale.com

Sur le même sujet