Voile : Transat Benodet - Martinique : Gildas Morvan déjà en tête

Les dix-sept skippers engagés à bord de monocoques Figaro-Bénéteau pour la première transat en solitaire Bénodet - Martinique ont pris le départ ce dimanche
8

Depuis le 1er avril, les skippers attendaient ce moment avec impatience: prendre la mer pour rejoindre la baie de Fort-de-France. Certes, l'attente sur les pontons permettaient aux marins de vérifier avec leurs équipes techniques le matériel et de préparer le bateau à subir les assauts de l'Atlantique.

Le 2 avril, le prologue AG2R La Mondiale avait donné officiellement le coup d'envoi de la première édition de l'épreuve et celle du Championnat de France de Course au Large en Solitaire 2011, permettant à certains de démontrer leur talent. Le jeune skipper portugais Francisco Lobato sur Roff avait pris le meilleur dès la première bouée pour finalement s'imposer.

Le départ est donné

C'est à 14 heures ce dimanche 10 avril que les 17 monocoques se sont élancés en direction des Antilles, sous les yeux de la marraine de l'épreuve, la Martiniquaise Jacqueline Tabarly, ancienne compagne du navigateur Éric Tabarly, décédé en 1998. Au coup de canon, le skipper de Generali, Nicolas Lunven, a passé en premier la bouée de dégagement, suivi de Gildas Morvan (Cercle Vert) et de Frédéric Rivet (Vendée). Les concurrents se suivaient dans un mouchoir de poche, à la plus grande joie des spectateurs qui ont pu apprécier ces premiers duels au large de Benodet.

Le vainqueur de l'édition 2009 a pris le commandement lors du premier envoi de spi pour ne plus le lâcher après le dernier pointage de 19 heures. Derrière, la chasse s'organise avec Nicolas Lunven, qui reste à quelques longueurs derrière le leader. Le dernier concurrent, Amaiur Alfaro (EDM - Pays Basque Entreprises , accusait un retard de 3,4 milles sur Cercle Vert. Actuellement, le vainqueur du prologue Francisco Lobato sur Roff (16e) est sortie du groupe, préférant descendre un peu plus vers le sud pour éviter de rester dans le peloton au contact des autres participants.

Nul doute que cette première nuit de course va être déterminante et les changements au classement risquent d'être nombreux. Les candidats qui plongent vers le Golfe de Gascogne s'attendent à connaître des changements de mer. Après avoir connu une mer d'huile, lors des prochains jours, les conditions météorologiques vont changer et il faudra préserver autant l'homme que le bateau. Les écarts devraient commencer à se creuser réellement à l'issue de la première semaine de course en fonction des routes que les skippers auront prises. Il faut rappeler que dans cette transat, les routeurs sont interdits. Les skippers livrés à eux-mêmes doivent déterminer et anticiper les caprices de la météo et, après avoir passé le Cap Finisterre, les options seront determinanes.

Classement à 19 heures (après 5 heures de course)

1. Gildas Morvan CERCLE VERT à 3447.7 milles de l'arrivée,

2. Nicolas Lunven GENERALI à 0,4 milles du leader

3. Eric Drouglazet LUISINA à 0,6

4. Jeanne Grégoire BANQUE POPULAIRE à 0,9

5. Erwan Tabarly NACARAT à 1

Une transat évolutive au fil des éditions

Depuis 2001, cette course a connu des modifications au fil des éditions. En 2001 et 2003, ce fut le début de l'aventure pour le Trophée BPE avec La Baule - Dakar en double avec un arrêt obligatoire à Porto Santo, une île de l'archipel portugais de Madère. Le premier vainqueur fut Cercle Vert avec à la barre Gildas Morvan et Charles Caudrelier, qui terminaient leur périple en 16 jours 40' 17''. En 2003, ce sont Bertrand De Broc et Dominic Vittet sur Myrialis qui s'imposaient en 14 jours, 13 heures 24' 09''.

En 2005, changement de cap et d'organisation, la course passe en mode solitaire. Départ du 3e Trophée BPE Saint-Nazaire - Cienfuegos de Cuba

L'histoire de cette édition retiendra que les douze solitaires au départ sont arrivés à bon port et qu'un grand marin y fut consacré: Éric Drouglazet. Sans oublier un suspense à couper le souffle: les bateaux sont arrivés presque tous dans la même journée à Cienfuegos de Cuba, après 25 jours 7 heures 10' 40'' d'aventure océanique et 4 265 milles parcourus. Le Trophée BPE 2005 pourra se targuer d'avoir été la première transatlantique en solitaire à armes égales!

En 2007 et 2009, encore un changement. Le départ est donné de Belle-Île pour Marie Galante. Une fois encore, la course remporte un vif succès. Nicolas Troussel sur Financo arrive à bon port le 15 avril 2007 à 22:11:45, en 21 jours, 9 heures, 11 minutes et 45 secondes à la vitesse moyenne de 6.68 nœuds. Cette arrivée dans l'archipel de la Guadeloupe peut rappeler pour certain un avant-goût de la route du Rhum.

Cette année, Gildas Morvan est de retour dans cette épreuve et espère bien voir La Martinique avant le reste de la flotte. Avec son Cercle Vert pour la 14e saison, le colosse de Landeda (Finistère) s’est élancé avec les plus grandes ambitions et vise un triplé, histoire de ne pas faire mentir l'adage « Jamais deux sans trois ». Il affiche clairement ses ambitions puisqu'après quelques heures de course, il a pris la tête du groupe.

Site officiel: http://www.transat-benodetmartinique.com

Sur le même sujet