Crédits immobiliers : gare au surendettement !

Le crédit est un bien moyen pour acheter un logement mais attention aux risques.

Il est vrai que le surendettement ne provient pas exclusivement des emprunts immobiliers. Seulement, le projet immobilier est l’une des formes d’investissement les plus coûteuses qu’un particuliers puisse faire. Il peut donc facilement être à l’origine d’un endettement d’une importance non négligeable.

Comment devient-on surendetté ?

Avec des emprunts immobiliers contractés à la base, on ne parlera pas tout de suite de surendettement mais, on peut dire que les risques d’y aboutir s’en trouvent accentués. Ce ne sont pas spécifiquement les prêts immobiliers, toujours étalés sur plusieurs années, qui font que le client d’une banque peut se retrouver dans un engrenage infernal de défaut de remboursement, mais plutôt le cumul d’un tel niveau de crédit avec d’autres plus ou moins importants.

Déjà, il est utile de comprendre que l’on « acquiert » le statut de surendetté lorsque l’on se retrouve avec une situation financière devenue insurmontable. Ce qui se traduira par des absences de paiements à échéance, d’innombrables découverts, des revenus insuffisants à couvrir à la fois les engagements bancaires, s’accumulant de plus en plus, et les charges courantes de toutes sortes.

Le surendetté n’est pas forcément une personne portée aux dépenses excessives, faisant de telle sorte qu’elle ne puisse plus s’en sortir. Mais, il s’agit plutôt de quelqu’un ayant subi un « un accident de vie ». Ces accidents peuvent avoir plusieurs causes dont la perte d’emploi, les divorces, l’arrivée de frais ou de charges imprévues (maladies graves, incapacités,…), ou encore des imprévus fiscaux (des droits de succession suite à un décès…). C’est ainsi qu’après ce type d’évènements fâcheux, n’importe qui peut se retrouver au fil des mois avec une trésorerie excessivement limitée.

Comment éviter le surendettement ?

Les emprunts immobiliers sont incontournables lorsque l’on est un jeune particulier et désireux d’être propriétaire de sa propre résidence principale. Cependant, il est important de bien garder à l’esprit le fait qu’un plan immobilier ne peut pas être mené à la légère pour une raison fondamentale: le coût d’un tel financement est très élevé.

En conséquence, il sera essentiel d’évaluer précisément ses capacités en termes budgétaires , de revoir avec une appréciation objective le niveau de sa trésorerie dans le long terme, mais enfin et surtout il sera judicieux de tenter de « prévoir » l’imprévu ! En résumé, ce n’est qu’en prenant de bonnes précautions, des mesures de prudence disponibles que l’on peut éviter le surendettement (en souscrivant à une assurance crédit immobilier ou en évitant d’accumuler pas les crédits, surtout ceux renouvelables).

Enfin, puisque le surendettement est après tout un accident, et donc une éventualité concrète, le meilleur conseil que l’on pourrait donner à un propriétaire (ou tout autre individu concerné) faisant face à un tel problème serait de trouver le moyen de vendre son bien le plus vite possible, à un tarif appréciable.

Sur le même sujet