Les loyers en baisse dans plusieurs grandes villes de France

Étudiants ou jeunes actifs, le marché de la location commencent à reculer dans certaines villes de France.

Le contexte baissier enclenché dès le début de cette année dans le marché de l’immobilier se poursuit avec la baisse des loyers de bon nombre d’agglomérations françaises. Paris n’est pas en reste, mais avec une diminution de moins 0,6% dans les coûts de location.

Vers une baisse des loyers ?

Une étude a été faite par l’université Paris-Ouest, révélant que les loyers dans la plupart des villes de France ont subi une baisse légère de 0,1% risquant de s’accentuer un peu plus dans certaines régions. Le niveau du loyer est à présent, en moyenne, de 12, 4 euros/m2.

L’étude du professeur Mouillart de l’université de Paris-Ouest fait ressortir une stabilité globale que l’on doit à la situation de crise économique généralisée, et pas seulement dans le cadre du seul marché de l’immobilier. Les raisons expliquant le passage d’un coût moyen de la location de 12, 5 en 2011 à près de 12,5 en 2012 peuvent s’expliquer au regard des nouvelles préoccupations des français, touchant l’accentuation du chômage, la baisse du pouvoir d’achat et donc du niveau de vie.

Le contexte économique est tel que les demandes d’acquisition en biens immobiliers ont reculées ; les français font de moins en moins aboutir leurs projets immobiliers pour des raisons principalement financières. Cela explique d’une certains manière la recrudescence des investissements locatifs et le fait que les particuliers privilégient la location à l’achat de logement trop coûteux.

On constate également, par cette étude menée sur le marché des loyers , que la baisse se retrouve dans la moitié des villes de France étudiées. En effet, 46% des villes étudiées montrent une baisse de loyer, alors qu’en 2011 elle était simplement constatée dans 29,6% de ces villes.

Certaines diminution remarquées par zone géographique s’abaissent à -5% alors que d’autres sont plus de l’ordre de -1 à -3%. Les baisses sont donc variables et dépendent de la localisation, c’est-à-dire du marché immobilier auquel on a affaire.

Par exemple, en Franche- Comté, en Midi Pyrénées et dans les alentours du Rhône-Alpes, la diminution du coût du loyer est de l’ordre de -0,5%, faisant dès loyers n’atteignant pas 12 euros au mètre carré dans l’ensemble. Dans le Limousin, à Paris ou dans les régions de Basse et Haute Normandie, la baisse est globalement de -5%, avec respectivement des loyers de 8,3 euros par mètre carré et 10,6 euros le mètre carré.

Aussi, certaine rares hausses sont constatées comme les prix des locations en Nord-Pas-de-Calais qui sont montés de 2,4%.

Sur le même sujet