L'Amour selon la sagesse chinoise

L'Amour est une préoccupation majeure pour tous les hommes. Le Yi Jing, livre de sagesse chinoise, l'évoque sous toutes ses formes.
288

Le Yi Jing est le fondement de la pensée chinoise; il recense tous les états énergétiques (et émotionnels) qu’on peut rencontrer au travers des 64 hexagrammes.

Voici quelques exemples de «décodage» des états amoureux.

Les hexagrammes classiques de l’amour

La construction d’un amour solide et équilibré s’établit en deux temps:

  • «La demande en mariage», hexagramme 31: c’est une période d’harmonie parfaite, l’image de la montagne qui se creuse pour accueillir le lac: on aménage de l’espace pour l’autre, et c’est une période emplie de promesses. Mais tout est encore à l’état de potentiel et demande à être concrétisé dans le temps et par des actions.
  • «La durée» est le symbole du mariage. Hexagramme 32, central, puisqu'au milieu des 64, il est synonyme d’union intemporelle, d’amour inconditionnel et très puissant. Il est très fusionnel et pour fonctionner, les deux doivent être prêts à vouloir s’engager dans ce type de relation très forte, laissant peu de place à l’individualité. Mais c’est aussi «endurer», et ces relations ont la capacité de traverser de grandes épreuves. «Endurer» rappelle que l’amour qui traverse le temps n’est pas seulement un chemin tranquille mais peut aussi être à certaines périodes un désert aride.

Les hexagrammes complémentaires de la relation amoureuse

Que recherche-t-on dans une relation amoureuse sérieuse ou durable?

Une vie paisible, fiable, rassurante, un soutien quotidien auprès de l’autre, une construction progressive et faite pour durer. On le retrouve dans l’hexagramme 53, «le progrès graduel». La femme se marie.

Oui, mais…

Cette relation est un peu routinière et manque d’exaltation et d’enthousiasme. Et l’on rêve de trouver alors plus de légèreté et de fantaisie auprès de l’autre. On a envie de s’amuser, de sortir de l’ordinaire, de mettre un peu de piment et d’imprévu dans sa vie. C’est «la concubine», l’hexagramme 54. Cependant, l’une est l’exacte opposée de l’autre, et celle-ci n’a qu’un rôle secondaire. Sa place n’est pas assurée, elle a un sentiment de gêne, d’illégitimité ou de rôle de figurante. C’est la maîtresse d’un homme marié.

Chacune apporte une dimension indispensable dans un couple, mais chacune rêve d’occuper la place de l’autre. Bien-sûr, ceci est tout autant vrai pour les hommes.

Le secret d’un couple heureux est de combiner ces deux états, d’être alternativement époux et amants.

L’amour qui élève

Dans certaines rencontres amoureuses, une alchimie étrange et magique s’opère. Chacun rend l’autre meilleur. La communication se fait d’âme à âme, ou de cœur à cœur. Il ne s’agit pas d’une fusion comme on peut le trouver parfois dans «la durée», mais la présence et le contact de l’autre permet une élévation spirituelle. Chacun éprouve un grand respect pour l’individualité de l’autre, mais sent la nécessité de son contact pour «grandir». Si vous vivez cela, vous êtes dans l’hexagramme 50, «le chaudron»: avec le temps, les éléments bruts mis dans la marmite deviennent plus fins, plus raffinés, plus succulents. On pourrait aussi le symboliser par une phrase: «aimer, c’est se surpasser».

L’hexagramme 61, «la vérité intérieure», est encore plus pur, dans le sens où aucun effort n’est à fournir pour arriver à cet état: la communication se passe de mots et il y a une forme de stabilité que rien ne peut ébranler dans ces relations. Les chinois pensent que cet amour est le plus élevé que l’on puisse vivre et il est symbolisé par l’amour maternel, car il fusionne l’amour féminin et l’amour spirituel.

Les relations magnétiques

Une rencontre peut être parfois «électrique»: une sorte d’attrait vous pousse dans les bras de l’autre. Il n’y a pas forcément de raisons derrière cette impulsion. L’autre y répond, la communication s’établit sur le plan physique.

L’hexagramme 44, «venir à la rencontre», évoque une situation d’imprévu, qu’il est bon de savoir accueillir. Souvent la femme exerce une attraction irrésistible pour l’homme, qui se ressource auprès d’elle. Pour autant, ces relations sont sans engagement, et le mariage n’en est pas le but.

L’hexagramme 64, dernier et premier du cycle, contient tous les ingrédients à la construction d’un nouveau départ, mais c’est aussi le chaos. Il contient les éléments Feu et Eau, l’un réchauffe l’autre, et permet l’ébullition. Chacun dans le couple valorise l’autre. C’est un hexagramme qui évoque la sexualité et la fertilité. Contrairement au 44, de belles constructions sont envisageables, mais tout est à faire lentement.

Ces hexagrammes, avec une forte coloration d'attrait sexuel ne sont en rien péjoratifs ou négatifs, la conception taoïste de la sexualité étant très ouverte et à bien des égards différente de la conception judéo-crhétienne prude de l'occident.

Les hexagrammes faisant partie d’un tout, ils sont tous liés d’une façon ou d’une autre les uns par rapport aux autres. Le Yi Jing s’intitulant «livre des changements», toute relation aujourd’hui est susceptible d’évoluer vers une autre dans le temps.

CONT12

Sur le même sujet