Sélection de champagnes Bio

Des champagnes beaux et bio mis en avant par les Champagnes de Vignerons, la marque lancée par le SGV (syndicat général des vignerons). Des vins de Nature.

Le Bio n’est pas un effet de mode. Bon nombre de vignerons champenois ont depuis longtemps adopté des pratiques proches du label. Et désormais, certains représentants des Champagnes de Vignerons s’en réclament clairement après avoir remplis toutes les caractéristiques du cahier des charges de la viticulture biologique.

Dans la vallée de la Marne, à Baslieux-sous-Chatillon, il convient de découvrir particulièrement deux champagnes de Pascal Franck.

Le vignoble de 4 hectares a été créé en 1994. Ce vigneron «en vins nature» (tel qu’il se définit) produit environ 30000 bouteilles par an, s’affirme comme un fervent adepte de la biodynamie.

Sagesse et Tolérance

La cuvée Sagesse est un brut nature. Un assemblage des trois cépages (pinot meunier 57%, pinot noir 38 %, et chardonnay 5%) issu des vendanges 2005 et 2006. Il s’agit d’un vin jaune or à reflets verts doté de fines bulles. Au nez, on note des aromes de petits fruits frais à noyaux. L’attaque est franche avec une belle vivacité. En bouche, il se révèle d’une ampleur intéressante, se terminant par une légère amertume lui conférant un peu de relief.

Un champagne qui s’appréciera sur des plats de poisson et autres produits de la mer.

Place à présent à la cuvée Tolérance à dominante de pinot meunier. Ce rosé à la robe saumonée a des reflets légèrement orangés. Le nez s’ouvre sur des arômes de petits fruits rouges. Une belle fraicheur en bouche attend les dégustateurs. Subtilité et finesse sont au rendez-vous. A souligner la pointe de réglisse et d’épices douces sur la finale de ce champagne.

Direction le village de Crouttes-sur-Marne, dans l’Aisne, où Françoise Bedel (également à la tête d'une exploitation en biodynamie) a su donner vie à une cuvée 100% meunier, «Entre Ciel et Terre». D’entrée de jeu, le nez est typique de ce genre de champagne monocépage, fleuron du terroir de la vallée de la Marne. Très puissant sur des arômes d’évolution (cire d’abeille, fougère, bois séché).

Champagne tout en rondeur

A l’œil, la robe offre un superbe jaune or soutenu. L’attaque en bouche est franche, très vineuse. Un vin en rondeur soutenu par des notes grillées. Miel, sous-bois et épices se mêlent avec gourmandise pour ce champagne de belle maturité.

Pour l’accord met-vin, on peut imaginer de servir ce 100% meunier avec des coquilles Saint-Jacqes poêlées.

Changement de terroir cette fois, pour rejoindre les vignes du champagne Benoît Lahaye à Bouzy dans la Montagne de Reims. Sur 4,5 hectares, l’encépagement de ce vigneron est composé de chardonnay et pinot noir.

C’est d’ailleurs ce dernier cépage plein de force qui a été sélectionné pour la cuvée Blanc de Noirs Prestige dont la robe est légèrement tâchée de reflets roses. Des bulles fines, une couronne très persistante complètent le tableau prometteur de ce champagne.

D’agréables senteurs de jus de framboise, et de fraises rôties composent le nez, tandis que l’attaque en bouche est vive. La bulle très crémeuse apporte un beau relief à l’ensemble du vin. Une harmonie très fruitée entre la framboise et les petites cerises, avec une finale quelque peu tannique.

Ces vins sont compris dans une fourchette de prix entre 22,30 euros et 37 euros. Un bon rapport qualité- prix en rapport au travail et aux soins apportés par les vignerons engagés dans la démarche qualitative du Bio.

Sur le même sujet