Janvier et ses bonnes résolutions

Retour sur les fêtes de fin d'année : plus jamais ça ?

Lundi 2 janvier. Comme un retour à la vie réelle. Les fêtes de fin d'année vous ont peut-être laissé à plat, à plat ventre, aplati, ou même à plagiste pour ceux ou celles qui ont choisi le club pour passer le cap de l'année nouvelle.

Noël est toujours une mission périlleuse. Chacun doit donner de soi-même, doit éviter les sujets qui fâchent comme celui de la politique entre un grand-père rouge pivoine et un petit neveu orangé. Les cadeaux doivent être choisis et la maîtresse de maison aux petits soins.

A Noël, les yeux des enfants brillent, les papiers cadeaux se déchirent avec fougue, des oh, des Ah, des supers, des génials, des «Ça te plaît ?» fusent et ce jour-là normalement l'on répond toujours oui. Au pire, ce T-shirt atroce sorti tout droit d'un magasin soit trop avant-gardiste ou trop derrière-gardiste atterirra sur un de ces sites internet qui redonnent en un clic une seconde vie aux cadeaux empoisonnés.

A peine remis des fêtes du bonhomme rouge et blanc, il faut assurer le nouvel an. Belote, rebelote et dix de der… Comme si le 31 avait décidé de changer de place, à deux jours de la date fatidique, un éclair de génie, une étincelle dans le cortex, une révélation : Jésus est né au tour du mois de janvier. Il faut s'y coller. Seul (c'est plus simple à défaut d'être plus drôle), en famille, entre amis, ici ou ailleurs, la planète entière fête le nouvel an… On tient le coup jusque minuit, on résiste, on s'accroche et on claque une bise à nos compagnons de voyage pour cet happy new year !!!

Le 1er janvier, si rien ne vous oblige, ressemble à un jour sans teint, on récupère de cette petite nuit un peu arrosée dans un état semi-comateux.

On continue parfois comme si de rien n'était…

31 ou 1er, on marche, on bouge, on respire comme hier, la seule chose à ne pas oublier c'est au moment de signer le chèque de son loyer, la date a changé…

Ce jour-là on mange souvent léger car le foie est un organe qui déteste être dérangé plusieurs jours d'affilée…

Certains en profitent pour faire le bilan. Le bilan d'une vie, d'une semaine, d'un mois, d'une relation, d'un boulot. La liste peut-être courte ou longue. Il y a ceux qui ne changeront rien, ceux qui ne peuvent rien y changer, ceux qui ne savent pas ce qu'ils peuvent changer et ceux qui ont toujours des tonnes de bonnes résolutions. The number one de la résolution : j'arrête de fumer ! Suivi de près par je vais faire un régime. Pas très loin du Veux-tu m'épouser ? ou Et si on faisait un bébé ?

Une ribambelle de bonnes résolutions faites soit sous la contrainte du groupe familial ou amical, soit l'esprit embrumé par de petites bulles qui flottent à l'intérieur de votre verre.

Quand les fêtes de fin d'année et ses bonnes résolutions se terminent, certains poussent un soupir de soulagement, d'autres commencent déjà à tracer des plans sur la comète, quelques-uns espèrent être là la prochaine fois, d'autres n'auront pas cette chance… Chaque année, c'est la même rengaine, le même air de déjà-vu, la même petite chanson gaie ou triste en fonction de là où on se trouve, la même envie que cela ne s'arrête jamais ou que cela se termine très vite… Chaque année, le 1er janvier efface une année entière…Chaque année, il faut s'y faire.

Sur le même sujet