Steve Jobs, le visionnaire est mort.

Homme incontournable du XXIè siècle, Steve Jobs est mort, mercredi 5 octobre à Palo Alto en Californie, des suites d'un cancer du pancréas.

Il avait 56 ans et il était une figure emblématique des nouvelles technologies. Entre autre : iPod, iPhone, iPad sont les produits phares de sont imagination. Mais en dehors des innovations de la marque Macintosh, Steve Jobs était aussi le cofondateur des studios d’animation Pixar à qui l’on doit notamment le succès de Toy Story en 1995. Retour sur la vie, d’un homme ancré dans le XXIè siècle.

C’est en 1955, que Steve Jobs voit le jour à San Francisco. Mais depuis 2004, la santé de l’homme ne cessait de décliner. Premièrement, atteint d’une forme rare de cancer du pancréas, il subit une transplantation d’un foie. Malheureusement, le cancer aura eu raison de lui. Pourtant, afin de se reposer, Steve Jobs avait pris la décision de démissionné en août dernier de la direction de l’entreprise qu’il avait cofondée en 1976. C’est donc Tim Cook qui est à la tête de celle-ci depuis. Apple a même réussi à se hisser au rang des sociétés les plus rentables, représentant la deuxième capitalisation boursière des Etats-Unis. En août dernier, les fans internationaux apprennent le départ de l’homme emblématique, toujours en jean et col roulé noir. A l’époque, peu d’informations sont communiquées même si très vite, les problèmes de santé de Steve Jobs sont rendus publics.

Steve Jobs et Apple : une histoire de succès.

C’est en 2000, que Steve Jobs devient Directeur Générale de la société qu’il a fondée avec Steve Wozniak. En 1980, celle-ci connaît un tournant important : une introduction en bourse qui fait de Steve Jobs, l’un des millionnaires de Silicone Valley. Axée sur le développements des produits pour la maison, Appel enchaine les produits qui deviendront très vite des classiques. Des sortes d’objets « in » que tout le monde devraient avoir, toujours dans l’idée de changer le monde et son fonctionnement, avant tout.

Le président de Google, l’a toujours qualifié « artiste » et de « visionnaire » qui a bâti « une société exceptionnelle, parmi les plus grandes de l’histoire des Etats-Unis. » Comme tout géni, Steve Jobs avait son côté noir. Implacable, dictatorial et dur revenait souvent dans la bouche de ceux qui avaient eu la chance de le côtoyer.

Depuis l’annonce de sa mort, les hommages sur les réseaux sociaux notamment déferlent ainsi, de nombreuses personnalités se sont exprimés sur cette perte trop hâtive : Steve Jobs faisait partie des plus grands innovateurs américains, suffisamment courageux pour penser différemment, suffisamment hardi pour se croire capable de changer le monde et suffisamment talentueux pour y parvenir" , a notamment déclaré le président des Etats-Unis Barack Obama.

A lire aussi : Steve Jobs : une fortune évaluée à 7 milliards de dollars

Sources : Reuters, AFP

Sur le même sujet