Les monastères coptes du Ouadi Natroun, en Egypte

Le Ouadi Natroun est un important centre monastique situé dans le nord de l'Egypte. Il comprend 4 monastères coptes encore en activité.
73

La vocation monastique du Ouadi Natroun ("Vallée du Natron") est née au IVe siècle de notre ère, lorsque le futur Saint Macaire arriva dans cette vallée. Quatre monastères furent fondés assez rapidement : Saint-Macaire, Saint-Bishoi, le monastère des Romains et Saint-Jean-le-Petit (abandonné au XVe siècle, ses vestiges ont été récemment retrouvés). Ensuite, plusieurs dizaines de monastères coptes s'y établirent.

Actuellement, il en reste quatre, qui sont toujours occupés par des moines: Saint-Macaire ("Abou Maqar"), Saint-Bishoi, le monastère des Syriens ("Deir Suriani") et le monastère des Romains ("Deir Baramus"). Ils se trouvent à seulement quelques centaines de mètres les uns des autres et accueillent tous les touristes.

Ils se présentent sous l’apparence de petits villages traditionnels, avec des rues étroites, des jardins et des édifices en briques crues.

Chacun de ces monastères vit de manière auto-suffisante et est caché derrière de hauts murs de fortification qui, au Moyen-Âge, les protégeaient des attaques de Bédouins. Celles-ci étaient fréquentes et provoquaient d’importantes destructions.

Saint Antoine et les origines égyptiennes du monachisme

C’est en Egypte que sont nés les premiers monastères chrétiens. Le mouvement fut presque simultané en Syrie et en Palestine.

Dès l’Antiquité, certains croyants firent le choix de se retirer dans le désert, à l’écart du reste de la population, afin de mener une vie d’ascète, selon les préceptes de la Bible (abstinence, pauvreté, prière).

Ensuite, des disciples suivirent l’exemple de leur maître et, progressivement, ces ermites se rassemblèrent pour vivre en communauté.

Le premier monastère égyptien s'établit dans le désert Arabique, à proximité de la mer Rouge. Celui de Saint-Antoine passe pour être le premier monastère de l’histoire. La vie de ce saint est bien connue, grâce au récit qu’en fit le patriarche Athanase.

Lorsqu’il avait à peine vingt ans, Antoine (251-356) vendit tous ses biens et distribua l’argent qu'il en tira aux pauvres, avant de quitter son village et de mener une vie d’ascète dans une tombe. Plus tard, il partit mener sa vie d’ermite dans le désert. Il y trouva une source et une grotte et y créa un jardin.

Le monastère Saint-Bishoi

Ce monastère est sans doute l’un des plus beaux du Ouadi Natroun (tout comme Saint-Macaire). Un moine guide le visiteur à travers les différentes parties du couvent, des chapelles au réfectoire en passant par les cellules des moines et le jardin.

Le monastère Saint-Macaire

C’est dans l’enceinte de ce bâtiment que sont conservées les reliques de Saint-Macaire, qui fut le premier à se retirer dans le Ouadi Natroun vers 330 ap. J.-C. Mais ce monastère est surtout célèbre pour être le siège du patriarcat d’Alexandrie. En raison de son statut particulier, une autorisation est nécessaire pour pouvoir le visiter. Celle-ci peut être obtenue en adressant un courrier à l'institution.

Le monastère des Syriens

Le "Deir Souriani" est renommé pour son exceptionnelle bibliothèque syriaque, qui contient de nombreuses archives des églises jacobite et nestorienne.

Le monastère fut construit au VIe siècle. Il fut fondé lors du schisme qui sépara ceux qui suivaient la doctrine de Sévère d’Antioche et les partisans du monastère Saint-Bishoi. Il fut racheté par des marchands syriens au début du VIIIe siècle.

Des peintures coptes datant de différentes époques peuvent être vues dans ce monastère.

Le monastère des Romains

Ce couvent est le plus occidental des monastères du Ouadi Natroun. Il est dédié à la Vierge. Plusieurs peintures médiévales sont encore visibles dans l’église de l'établissement.

Comment s’y rendre?

Le Ouadi Natroun se situe à environ 90 km au nord-ouest du Caire. La route reliant Le Caire à Alexandrie (autoroute du désert) permet de s’y rendre. Aucun train ne rallie cette zone.

Sur le même sujet