Cézanne au musée du Luxembourg, du 12 octobre au 26 février 2012

Le musée du Luxembourg présente une rétrospective de 80 œuvres majeures du peintre Paul Cézanne à la rentrée 2011, sur le thème "Cézanne et Paris".
30

Né et mort à Aix, Cézanne le Provençal, maître de l’Impressionnisme, eut un rapport privilégié avec sa région natale, comme bon nombre d' artistes et personnages célèbres venus de Provence. Il illustra près de 60 fois son thème de prédilection, la montagne Sainte-Victoire, lieu de pèlerinage qui offre depuis son sommet un magnifique panorama sur les collines provençales, les bastides, les châteaux et les vignobles.

Un circuit porte d’ailleurs son nom à travers les rues d’Aix-en-Provence, où Cézanne fut l’ami de jeunesse d’Emile Zola au collège Bourbon, ainsi que d’autres itinéraires extérieurs à la ville sur les « sites cézanniens ».

Mais l'histoire et l'oeuvre de Cézanne sont intimement liés à Paris, où le peintre développera la maîtrise d'un style très personnel, qui préfigurera le Cubisme et le Fauvisme.

Cézanne à Paris : une longue évolution artistique jusqu’à la notoriété

Paul Cézanne, dès lors qu’il fait le choix de son art, vit la plupart du temps à Paris et en région parisienne, même s’il retourne fréquemment vers sa région natale. Il séjourne aussi à Auvers-sur-Oise, aux côtés de Van Gogh et de Pissarro. Vers la fin de sa vie, il se retire fréquemment vers Fontainebleau et aux abords de la Marne, à Maisons-Alfort et Créteil.

Son rapport à la capitale, qui l’inspire tout autant que les paysages aixois, transparaît dans sa période mature. C’est aussi à Paris, qu’il se confronte à la tradition et à la modernité, et rencontre enfin l’intérêt des critiques, des collectionneurs et des marchands.

On lui connait à Paris près d’une vingtaine d’adresses : Cézanne ne cesse d’explorer et de découvrir la capitale et ses alentours. Il travaille la peinture du paysage sur les traces de Corot et Courbet, exécute les portraits de ses amis parisiens, s’essaye aux nus et aux natures mortes, « quand la couleur, est à sa puissance, la forme est à sa plénitude », qui parlent de Paris autant que ses paysages.

Après les « symphonies des ors » de la Montagne Sainte-Victoire, les paysages de Paris et de sa campagne l’apaisent : des camaïeux de bleus et de verts éclatent sur ses toiles et évoquent la sérénité d’une nature douce, le calme et la tranquillité.

Cézanne imprimera sa marque dans l’art moderne : la génération des post-impressionnistes, Signac, Gauguin, Matisse, Derain, Picasso qui disait « c’est notre Maître à tous », se reconnaîtra de lui.

L’exposition Cézanne à Paris

Le musée d’Orsay a été mis à contribution dans le cadre de cette exposition d’envergure, qui se tiendra au musée du Luxembourg, dès le 12 octobre prochain et jusqu’au 26 février.

Près de 80 œuvres en provenance du monde entier permettront de découvrir le rapport de Paul Cézanne à la capitale. Organisée avec le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris et le Petit Palais, l’exposition sera accessible tous les jours de 10h à 20h, et en nocturne jusqu’à 22h les vendredis et samedis.

Les réservations pour les groupes sont ouvertes depuis le 24 mai. Début des réservations individuelles : le 9 juin à 14h.

Prix d’entrée : 11 € (réduit : 7 €)

Le musée du Luxembourg

Premier musée français ouvert au public en 1750, qui préfigure la création du Musée du Louvre en 1793, le musée du Luxembourg, installé au Palais du Luxembourg à l’origine, occupe depuis 1884 une aile dédiée, au cœur des jardins. C’est le plus ancien musée d’Europe, et le Sénat en assure la gestion, qu’il délègue, depuis 2010, à la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées. Sa mission : organiser des expositions ambitieuses autour de 3 axes majeurs :

- la Renaissance en Europe

- Art et Pouvoir

- le Palais, le Jardin et le Musée : le Luxembourg au cœur de Paris, capitale des arts

Sources : site du Musée du Luxembourg / Wikipedia

Autre grande exposition de la rentrée 2011, à découvrir :

Fra Angelico, au musée Jacquemart André

A lire aussi : Expo Cézanne au musée du Luxembourg, de Liliane Collignon

Sur le même sujet