Allelujah Bordel!, le one-man show décapant de Jeremy Ferrari

Cette jeune recrue de Laurent Ruquier est sur la voie du triomphe avec son désopilant et noir one-man show Allelujah Bordel!
11

L'humoriste au physique de jeune premier ou de gendre idéal n'y va pas avec le dos de la cuillère pour taper sur les religions. Armé d'un coran et d'une bible il démonte les us et coutumes de celles-ci, avec une culture et un talent certains, tout en faisant fi de toute précaution oratoire d'usage dans la conjoncture actuelle. Qui est donc ce culotté chevelu vêtu de noir qui semble avoir trouvé son public?

Jeremy Ferrari: un familier de la scène

Malgré son jeune âge, cet humoriste ardennais est déjà un vieil habitué de la scène et du public. A 17 ans il s'est déjà frotté au public dans un one-man show de son cru, il s'installe ensuite à Paris pour participer aux cours Florent et ne tardera pas à se mettre en scène dans un second one-man show Moi méchant? au théâtre de la Providence. A vingt-ans il fait ses débuts à la télévision dans le Morning café , il incarne ensuite Rimbaud au théâtre dans la pièce Deux chaises vides puis joue son troisième one-man show: Mes sept pêchés capitaux. Alleluyah Bordel en est une nouvelle version qu'il joue actuellement au théâtre du Temple après avoir enchaîné les représentations au festival d'Avignon en 2009.

Une notoriété dû à l'émission On ne demande qu'à en rire

Si Jeremy Ferrari a une longue expérience de la scène et qu'il s'est construit un public de familiers au fil de ses représentations, ce cercle ne se réduit plus aujourd'hui aux bouches à oreilles, il s'est élargit au gré de ses apparitions régulières remarquées au sein de l'émission quotidienne de Laurent Ruquier sur France 2. Il y enchaîne les sketchs d'humour noir avec brio, on y salue l'efficacité de ses textes écrits en trempant sa plume dans de l'acide. Parfois volontairement choquant, il n'y laisse personne insensible qu'il s'agisse du jury ou du public de l'émission. Ses talents lui valent également d'être souvent aux côtés de son mentor à la radio. Comme il le dit lui même dans son spectacle, sa notoriété télévisuelle le rend beaucoup plus attractif qu'il ne l'était lorsque sa célébrité était plus confidentielle.

Allelujah Bordel! , un spectacle acerbe, provocateur et efficace

De sombre vêtu, muni d'une bible et d'un coran lus et surlignés ainsi que de coupures d'articles de presse, il nous livre un spectacle désopilant et peu politiquement correct. Un vent de fraîcheur dans le milieu artistique. Loin de se servir gratuitement des clichés traditionnels en matière de religion, il a pris l'intelligent parti de puiser directement dans les textes originaux pour mettre en lumière toutes les incohérences ou les cruautés qui y pullulent: fille offerte en sacrifice pour protéger un étranger qu'on héberge, fils d'Abraham prêt à être sacrifié par son propre père au nom de Dieu, lapidation de sa femme autorisée dans le coran dès le moindre « doute » sur sa fidélité....

Afin de ne pas être en reste avec les références à la société d'aujourd'hui, il a également collecté une série de faits insolites d'actualités religieuses comme cette fatwa lancée sur Mickey, ce prêtre camerounais qui s'est essayé à marcher sur l'eau alors qu'il ne savait pas nager, cet autre prêtre espagnol qui a voulu voler en s' harnachant à des ballons d'hélium ou encore le lait de girafe devenu casher.

Les affaires de pédophilie font également parti de la sombre liste, traitées de manière provocatrice, les rires fusent dans la salle mêlés de gêne, le public ne s'autorise pas toujours à rire de tout même si l'en éprouve l'envie. Ce sujet ainsi traité n'en perd pas sa gravité, bien au contraire, on peut y voir une dénonciation où l'humour noir aide à évoquer des horreurs qui ne pourraient sinon pas être évoquées sans une certaine lourdeur.

Jeremy Ferrari se moque des tabous et des interdits, plein d'énergie il se livre corps et âme à son public, manie les émotions et la langue avec une grande maîtrise et une grande intelligence. Il ose sans vergogne puiser dans les sources même des religions pour en rire mais le rire n'est pas gratuit, il s'agit là d'une vrai réflexion sur les origines et les pratiques des religions aujourd'hui.

Sources: www.jeremyferrari.fr/presse.html , www.theatreletemple.com/spe_ferrari.php

billets en vente aux tarifs réduits sur: www.billetreduc.com/23607/evt.htm

Sur le même sujet