Facebook du futur: reconnaissance faciale et moteur de recherche

Facebook vient de suspendre son outil de reconnaissance faciale en Europe. Le géant des réseaux sociaux ajoute une fonctionnalité de recherche.
22 Sept
19

Quoique l'on puisse penser de ce puissant réseau social, il compte entre 26 et 29 millions de Français inscrits. Toutefois, les Français restent méfiant vis à vis de Facebook. Une des raisons est liée à la protection de leur vie privée (23% + 10%)* et ils ont raison, puisque le réseau social incite fortement les usagers à partager le plus possible... Une raison toute simple, la curiosité, l'envie d'en savoir plus sur les autres, ce voyeurisme qui entretient largement la vie du réseau. Fort heureusement, plusieurs organismes de réglementation de protection des données veillent.

Facebook suspend son outil de reconnaissance faciale (tag suggest) en Europe

Cet outil permet de suggérer l'identité des utilisateurs connectés par le marquage rendu possible des photos téléchargées. Cette fonctionnalité utilise un logiciel de reconnaissance facial qui établit une comparaison entre les photos récemment téléchargées en ligne avec d'anciennes photos existantes sur le réseau. Ainsi, l'outil propose aux utilisateurs de suggérer l'identité de la ou des personnes sur la photo. Il faut bien admettre que le droit à l'image est quelque peu malmené par cette fonction.

C'est à la suite d'un audit relatif à la vie privée réalisé par la commission irlandaise chargée de la protection des données que la société a temporairement retiré cet outil. Si le "tag suggest" n'est plus disponible pour les nouveaux utilisateurs, les données préexistantes seront effacées d'ici le 15 octobre 2012.

Le rapport d'examen de la commission globalement satisfait des améliorations liées à la protection des données sur Facebook

Le 21 septembre le bureau du commissaire de la protection des données irlandais a publié son rapport d'examen de Facebook Irlande. Cet audit évalue le respect du droit irlandais pour la protection des données et de fait, la législation européenne en vigueur dans ce domaine. Globalement, la commission a constaté que la grande majorité des recommandations émises ont été prises en compte par Facebook, notamment:

  • Une plus grande transparence liée au traitement des données des utilisateurs
  • un meilleur contrôle des usagers sur leurs paramétrages et réglages,
  • un renforcement des droits d'accès aux données pour les utilisateurs,
  • plus de clarté quant à la conservation des données et à la capacité d'effacement des données par les utilisateurs.

Si l'outil de reconnaissance faciale est suspendu, il n'est pas pour autant abandonné pour l'Europe. Il s'agit pour le réseau social de travailler de concert avec le Bureau du Commissaire à la protection des données pour améliorer les contrôles de l'outil afin de parvenir à un terrain d'entente entre cette fonctionnalité et les règles européennes en matière de protection des données personnelles, de vie privée des usagers.

Facebook, futur concurrent de Google dans la recherche sur Internet?

C'est la dernière mise à jour du journal d'activité de Facebook qui met la puce à l'oreille. Le journal d'activité lancé il y a quelques mois permet aux utilisateurs de lister leurs actions passées, pour en garder le contrôle. Dorénavant, Facebook permet de visualiser et de supprimer l'historique des recherches réalisées sur le site. Chaque utilisateur pourra donc revoir les recherches qu'il a précédemment effectuées sur le site. Il sera donc possible, de supprimer à tout moment une ou plusieurs recherches effectuées au sein du site. Facebook permet ainsi un meilleur accès à l'historique de recherches de chaque utilisateur et donne la possibilité d'en maîtriser le contenu. Pour l'heure les recherches des usagers restent bien confidentielles et non accessibles à d'autres utilisateurs.

Néanmoins, l'introduction de cette nouvelle fonctionnalité démontre une avancée quant aux ambitions de Facebook quant à la création d'un puissant moteur de recherche. Le réseau est effectivement bien placé avec le milliard de requêtes de recherches collectées par jour pour connaître les préoccupations, les questions de ses utilisateurs et d'y répondre... Précisons que cette fonction sera prochainement disponible.

Le plug in activité partagée de Facebook (shared activity plugin)

Complémentaire, Facebook met à disposition de ses utilisateurs un plug in "activité partagée". Shared Activity plugin permet aux utilisateurs de mieux contrôler l'activité qu'ils partagent sur Facebook, directement à partir de leur application web.

Facebook et Google se rapprochent de plus en plus sur les mêmes terrains: une puissance dans les fonctionnalités de recherche et de reconnaissance faciale.

Sources:

Facebook : un colosse aux pieds d’argile ?

Report of Review of Facebook

An Update to Activity Log

A new way for people to manage app activity

Sur le même sujet