Choisir son catalogue de timbres

Vous débutez en philatélie, ne connaissant pas les catalogues de cotation ? Voici ces derniers, prix, avantages et inconvénients de chacun.
30

Depuis la parution des premiers timbres, 1849 pour la France, avec le Cérès, un peu avant pour l’Angleterre, en 1840, avec le Penny Black , il est devenu rapidement nécessaire aux collectionneurs de posséder un support dans lequel ranger ces timbres et d'en connaître les cotations .

Aussi, les catalogues sont-ils apparus, comme une évidence. Il était alors enfin possible de voir l’ensemble des timbres parus depuis le début pour un pays donné, dans un ordre déterminé, d’en avoir des informations détaillées ainsi qu’une côte, afin de situer mieux chaque timbre.

Le premier catalogue de philatélie, apparu en 1861 et conçu par Alfred Potiquet a fait du chemin depuis, et il se trouve de nos jours sur le marché des catalogues de timbres divers, classant les timbres différemment et proposant des thèmes plus spécifiques parfois, les uns par rapport aux autres.

Comment trouver son bonheur, faire un choix, dans cette multitude de catalogues proposés ?

Les différents éditeurs de catalogues

Parmi les différents éditeurs nous citerons les plus connus le Yvert et Tellier, le Cérès, les catalogues Maury, Michel et Dallay.

Le Yvert et Tellier et le Cérès étant le plus souvent pris comme référence puisque existant depuis plus longtemps que les autres, facilitent les transactions de la majorité des philatélistes qui s’y référent, donnant les n° des timbres par rapport à ces derniers, le plus souvent.

Dernièrement le catalogue Maury, a fusionné avec Cérès et Dallay en 2009, où sont apparus les catalogues des timbres de France et des Dom Tom notamment, sous l’enseigne des 3 réunis, à, respectivement, 27 € et 38,90 € (prix constatés en janvier 2011 sur ceres.fr).

Maury pour son catalogue de France 2011, est à 19,95 € (prix constaté sur philatélix.fr).

Dans les catalogues Yvert et Tellier il se trouve notamment le fameux « classique du monde - timbres de 1840 à 1940 » à 79.00 €, le catalogue de France 2011, à 19,90 €, le petit yvert qui possède moins d’informations mais permet une visualisation des timbres rapide pour une somme modique de 9,90 € ; ce dernier, contrairement aux autres, est conçu en couverture souple, et peut, de ce fait, être transporté facilement (prix constatés en janvier 2011 sur yvert.com).

Quant aux catalogues de l’éditeur Michel , ils sont principalement consacrés à l’ Allemagne, le catalogue 2010/2011 avec CD-ROM étant à 37.81 sur philantologie.fr. Toujours sur ce même site on trouve dans le Michel les classiques du monde depuis 1840 à 49,80 €.

Petit inconvénient pour les non bilingues : ce dernier est entièrement rédigé en anglais et allemand.

Le choix

Il est maintenant plus aisé de faire un choix entre le catalogue Michel, en anglais et allemand, si vous êtes bilingue, le Maury fusionné avec Dallay et Cérès en 2009, complet, reconnu ou le Yvert et Tellier, utilisé par un plus grand nombre de philatélistes pour se référer au n° de timbres et cotations données (cotations qui ne sont d’ailleurs là qu’à titre indicatif, la valeur réelle du timbre étant systématiquement revue à la baisse suivant son état, la rareté, et parfois, plus rarement, à la hausse).

Suivant les thématiques de votre collection , il faut ensuite voir quel album vous apportera le plus de choses.

Si vous êtes bilingue, et que vous collectionnez principalement le timbres allemands, le catalogue Michel s’impose (un fascicule est livré en français pour les termes à connaître sinon).

Si vous n’êtes pas bilingue, il convient de choisir entre le Maury fusionné avec le Dallay et le Cérès aux éditions Safe ou le Yvert et Tellier des éditions du même nom, qui sont tous deux très riches en informations avec des catégories variées, sachant que le Yvert et Tellier est celui qui propose vraiment le choix le plus varié (ce que vous pouvez constater en allant sur les sites ceres.fr et yvert.com).

Sur le même sujet