Ni d'Eve ni d'Adam d'Amélie Nothomb

Amélie Nothomb, au tempérament volcanique, sera-t-elle domptée par Rinri, le Tokyoïte au cœur d'or ?

Amélie Nothomb, écrivaine Belge, née le 13 août 1967, est issue d’une famille aisée dont le père est ambassadeur. De ce fait, elle voyage beaucoup.

Née au Japon, elle garde un attachement à ce Pays et à sa culture qui se ressent dans ses écrits.

Les romans qui ont fait son succès :

  • " Hygiène de l’assassin ", en 1992 (en version manuscrite ICI ),
  • "Stupeur et tremblements", en 1999, qui obtient le grand prix de l’Académie française.

Amélie et Rinri : de l’élève à l’amoureux

Le roman ni d’Eve, ni d’Adam retrace l’histoire d’amour que vécu Amélie Nothomb avec un Tokyoïte lorsqu’elle revint au Japon après sa majorité. Elle n’était alors pas connue, n’avait publié aucun livre.

Son style est très agréable et son humour surtout reprend le dessus. Il est vrai qu’elle nous dit elle-même que les situations sont assez comiques sans que cela soit recherché dans sa communication avec celui qui fut, tout d’abord, son élève, pour devenir ensuite son "amoureux" ; comiques non seulement par rapport au barrage de la langue mais également par rapport aux différences culturelles.

Ainsi, bien que traitée comme une princesse par son prétendant, elle se sent plus proche de lui de façon amicale qu’amoureuse. Ce que ce dernier ne comprend pas.

Mais cette amitié amoureuse est sans doute préférable lorsque l'on connait la définition de l'amour donnée par Amélie lors d'une interview qu'elle fera par la suite :

" L'amour est une ruse de notre inconscient pour ne pas assassiner autrui".

Notre chère Amélie, fougueuse, indépendante, moqueuse, charmante, rieuse, surprenante, est telle un volcan pour Rinri, qu’il est près à domestiquer, oubliant que sa lave intérieure est à tout moment prête à jaillir. Amélie l’insaisissable. Amélie remarquable brin de femme au tempérament de feu qui souhaite une vie tout ce qu’il y a de plus "non traditionnelle".

L’Okonomiyaki et tous les petits plats que Rinri préparera pour sa princesse, la Mercedes blanche qui l’amènera voir le mont Fuji, Hiroshima, l’île de Sado…les petites attentions quotidiennes du jeune homme, non, rien ne modifiera les sentiments d’Amélie, l’insoumise, la rebelle.

Amélie et Rinri : une union possible ?

N’était-ce pas un rêve qu’elle pour ce garçon ?

Mais lui et son mode de vie n’en n’était pas un pour elle ?

Comment s’est-elle sortie de cette histoire d’amour-amitié réelle qu’elle a vécu au Japon ?

Amélie nous parle de lui, de celui qu’elle connu certes avec humour mais aussi avec tendresse, tant il était gentil, aimable, sans aucun reproche à lui faire.

Amélie, bon petit diable, ne pouvait "se sacrifier" pour cette raison, car la raison n’est point ce qu’elle recherche dans la vie. Agir d’une façon parce-que cela se fait, parce-que cela nous est commandé par la société. Ne pas agir d’une autre, jugée comme intolérable. Amélie agit comme Amélie. Elle est unique. Dure avec ce charitable amant ? Certes. Mais comment poursuivre ses rêves si on a les ailes coupées ?

Avis sur d’autres livres d’Amélie Nothomb

A lire conjointement également sur sa période au Japon - autobiographie :

Stupeur et tremblements

Autres :

Attentat

péplum

Antéchrista

Acide Sulfurique

Sur le même sujet