La collection hivernale des Queues De Sardines

Les jeunes créateurs français n'ont de cesse de nous surprendre et de nous proposer des collants originaux et un peu fous pour cette fin d'année.

Alors que la pluie tombe drue et que les informations nationales parlent de vagues à grandes envolées mouillées, certains créateurs se jouent de la pluie et disposent les gouttelettes à même vos gambettes comme détail décalé d’une esthétique poétique.

Les Queues De Sardines , l’histoire de deux jeunes créateurs parisiens

Les Queues De Sardines est une marque née à Paris à la fin des années 2000 (avec une première collection au Printemps 2009), fruit de l’imagination fertile de Marion et Olivier, appartenant au studio de création m + o .

Se définissant eux-mêmes dans le trash graphique, le décomplexé, le surprenant et décalé, ils nous offrent l’occasion de porter des collants originaux qui font la différence. Idéal pour les femmes fuyant la grande distribution et les clonages des dessous de jupons, intéressant pour celles qui sont simplement mordues de shopping, de trouvailles amusantes et à la recherche de l’accessoire qui donnera à une tenue un toute autre tournure.

La pêche miraculeuse : De Paris à New York, de Tokyo à Dublin

Distribuée sur des sites originaux ou des petites boutiques indépendantes tournées principalement vers les jeunes créateurs, Les Queues De Sardines s'installe dans notre garde-robe à venir avec un sentiment d'authenticité et presque de naïveté. Pas de rayonnage aseptisé mais des étagères au charme singulier pour vous les procurer ( voir la liste des lieux où les collants sont distribués).

Les multiples écailles

En ce qui concerne l’évolution des motifs entre le début d’année et la collection automne/hiver 2010/11, on passe du graphique, de l’électrique et du survitaminé flashy à des couleurs pastels aux motifs plus aériens, plus inspirés par la nature, dans un esprit floral. Leur imagination n’ayant pas de bornes, ils nous proposent également des collants avec autoroute grimpante et zigzagante sur l'une des jambes, effet femme-enfant de mise. Les motifs oculaires refont des leurs tandis que le trash reprend de l’activité avec les collants bien nommés « Descente d’organes » ou encore les bras masculins et velus qui descendent de la culotte aux genoux, en quatre mots : ils sont absolument irrésistibles !

L’avantage de cet accessoire pour les saisons couvertes et venteuses est d'une part qu’il habille une tenue classique en un rien de temps et que leurs couleurs de base sont assez faciles à associer à une tenue que nous avons toutes dans notre garde-robe. Mais surtout qu'il encourage toutes les femmes à sortir leurs jolies jambes durant une saison bien trop grise. Alors mesdemoiselles, mesdames, montrons fièrement nos beaux atouts de bipèdes.

Nos coups de cœur : les modèles Descente d’organes , Gargantua et Flizus .

Le prix : entre 38 € et 45 € (suivant la qualité de la matière, classique ou de luxe, et la nature du modèle, limité ou non).

Sur le même sujet