Au Québec, on consomme avec les devises CLIC

Découvrez comment cette nouvelle monnaie d'échange renforce le pouvoir d'achat des consommateurs et rentabilise les petits commerces.
18

Crée au Québec en 2005, le programme CLIC, pour Consumer Loyalty International Currency, est un réseau d'achat regroupant des entreprises participantes et des consommateurs qui échangent des biens et services à l'aide d'une carte prépayée en devises CLIC.

Buts du programme CLIC

Véritable levier économique qui incite les petits commerces à mieux concurrencer les magasins de grandes surfaces, les supermarchés, et à compenser la baisse de leur productivité, le programme CLIC s'adresse parallèlement aux consommateurs qui bénéficient d'un meilleur pouvoir d'achat.

Des dollars CLIC pour le bénéfice du consommateur

Le consommateur se voit livrer, sans frais d'adhésion, une carte chargée en devises CLIC, selon le taux de change suivant : un dollar canadien donne droit à dix devises CLIC. Ainsi, pour 20 dollars canadiens, 200 devises CLIC sont crédités et pour 50 dollars canadien, la carte CLIC contient 500 devises CLIC.

Par contre, au moment d'un achat en magasin avec la carte, le rapport est de un pour un. Un CLIC équivaut à un dollar canadien.

Par ailleurs, le principe de paiement est le suivant : le titulaire de la carte CLIC paie 50% (parfois plus) de l'emplette en CLIC et l'autre moitié en argent, sans compter une redevance de six pour cent sur chaque achat.

Un exemple pour mieux comprendre : pour un produit qui coûte 100 $CAN, le consommateur paie 50 $CAN en argent et 50 CLIC sont débités de sa carte, plus six pour cent de redevance (soit 3 $CAN), les taxes en sus. Au final, grâce au paiement avec la carte CLIC, il a donc économisé près de 45 $CAN. En effet, ces 50 CLIC ne lui ont coûté que 5 $CAN et ont un pouvoir d'achat de 50 $CAN.

La carte CLIC ouvre de nouvelles possibilités commerciales à ses détenteurs qui font des économies substantielles et accèdent facilement à des produits et services de grande qualité sans rattrapper les ventes, les rabais et les surplus d'inventaire.

150 entreprises sont membres de ce programme dans les domaines les plus variés tels salons de beauté, massothérapie, boutiques de vêtements, électronique, hébergement, imprimerie, rénovation, multimédia et divertissement.

Le programme comprend aussi un échange de biens et services entre les consommateurs membres qui se fait mutuellement via le site officiel de CLIC Québec et aussi sur un site d'annonces classées gratuites.

Les commerces maintiennent leurs fonds de roulement

En acceptant jusqu'à 10 000 devises CLIC des clients, les marchands s'assurent d'épuiser beaucoup plus aisément leur surplus d'inventaire. Avec 495 $CAN, ils peuvent acquérir sur la carte CLIC 5000 devises qu'ils transigent entre eux en achetant de la marchandise et des services à moitié prix.

Le système rejoint et fait profiter les deux piliers du marché de la consommation. Il enrichit le consommateur tout en rendant prospère l'entreprise qui tente de rivaliser les grands magasins et les multinationales.

Les nouvelles monnaies d'échange

De tous les temps et lieux, le troc, les nouvelles monnaies d'échange ont agrémenté les greniers des temples en Égypte, les devantures en Mésopotamie et en Afrique et les étalages de fourrure chez les peuples autochtones en Amérique du Nord.

Aujourd'hui, d'autres formes de monnaies regagnent en popularité; les Miles aériens, les Scrips (pour les levées de fonds), les cartes et certificats-cadeaux, les Disney dollars s'inscrivent dans une industrie alternative de 400 000 entreprises qui ont échangé dix milliards de dollars au niveau mondial en 2008, selon l'International Reciprocal Trade Association.

L'économie solidaire

Tentative issue de la théorie de la "décroissance économique" (Nicholas Georgescu-Roegan, 1971) ou acte de résistance à la mondialisation et au diktat du capitalisme libéral, la crise monétaire actuelle stimule et multiplie, dans les quatre coins du globe, les alternatives aux échanges commerciaux traditionnels.

Outre les Jardins d'échange universel (JEU), débuté en France, les Systèmes d'échanges locaux (SEL), les Banques d'échanges communautaires de services (BECS), le Système d'échange communautaire (SEC) implantés un peu partout au Québec, le programme CLIC propose un outil promotionnel précieux en temps de crise économique en élargissant quelque peu l'accès à un mode de consommation courante.

Et les projets d'expansion du programme CLIC dans d'autres provinces du Canada et en Floride, aux États-Unis attestent son succès et la satisfaction des 7000 membres.

Le site Web de CLIC Québec est le www.carteclic.com

Sur le même sujet