Rencontre avec Laurent Durrey, artiste affichiste

Laurent Durrey ou l'art d'afficher sa passion. Au cours d'un entretien que nous avons eu ensemble, cet artiste urbain nous explique sa démarche créatrice.

Laurent Durrey aime à se définir comme un nouveau réaliste. Un héritier naturel des César, Yves Klein, Niki de Saint Phalle, ou encore Marcel Duchamp. Cet artiste bordelais qui expose aussi à Paris parcourt le monde pour déchirer, lacérer les morceaux d'affiches qui composent ses tableaux. Créateur à partir de l'existant, il se situe dans une mouvance urbaine totalement contemporaine.

L'arrachage, une transgression de l'interdit.

Jacques Villegle, Raymond Hains sont les chefs de file des affichistes. Un art issu du "chaos urbain" apparu dès 1947. Pour Catherine Millet par exemple : « Les tableaux d’affiches fonctionnent comme une caméra ». Un générateur de fantasmes pour Laurent Durrey dont le centre est souvent la femme, Pin-up, polissonne, sensuelle. Pour Jacques Villegle´ « La lacération est un Non ! » « Un non adressé à la forme subtile de pouvoir tapie dans tout discours », précise Catherine Francblin.

"Au delà de la toile, un membre de la famille."

Pour Laurent Durrey chaque œuvre est unique, aboutie et même si une pièce de la série Bikini est devenue un poster vendu dans le monde entier, il conserve pour chaque tableau une tendresse, une affection quasi-filiale. D'ailleurs comme il l'explique, aucun tableau ne sort de son atelier sans qu'il en soit parfaitement satisfait. Une fois vendue, l'œuvre va "vivre sa vie" chez l'acheteur qui en devient le seul et unique propriétaire, car au delà du tableau, l'artiste devient conteur et livre l'histoire des morceaux d'affiches présents sur ses toiles. C'est même devenu un élément clé de sa démarche.

L'histoire du tableau

L'artiste idéalement ne veut pas d'un acheteur passif, il veut un récipiendaire de son processus créatif. Chaque arrachage est pris en photo, chaque moment de composition est consigné, archivé pour ensuite être transmis à qui de droit. Incollable sur son travail, il apporte cette touche de vécu, ce verni qui transporte l'amateur d'art de l'autre côté du miroir. Une démarche qu'il pense encore pouvoir affiner avec notamment l'apport de la vidéo.

L'achat, la reconnaissance du travail

Exposé à Paris de façon permanente à la galerie "Espace Nollet". A Bordeaux à "l'Atelier 18". Présent notamment lors d'évènements comme "Art Shopping" au Carrousel du Louvre, "Art Chartrons" ou "Evento". Laurent Durrey ne ménage pas ses efforts pour faire connaitre son travail auprès du plus grand nombre. Sur son site internet qui présente ses différentes œuvres, on peut découvrir les photos de préparation de nouveaux tableaux, une sorte de making on, un work in progress accessible à tous sous cette forme.

Laurent Durrey Atelier 18, 18 Quai de Bacalan - 33300 - Bordeaux atelier18.info salon-artshopping

Sur le même sujet