">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Mode & Tendances de Colette Weinstein

Exposition gratuite : "Paris Haute Couture"

Du 2 mars au 6 juillet 2013, une collection réunit pour la première fois à l'Hôtel de Ville des créations retraçant 150 ans d'histoire de la mode.

Des documents, photographies, dessins, revues mettent en lumière les talents et les savoir-faire inestimables de la haute couture.

Pour la première fois, une grande exposition est consacrée à cet art majeur de notre temps qu’est la haute couture. Ce sont ainsi plus de cent pièces du musée Galliera qui sont proposées au public dans la salle Saint-Jean de l’Hôtel de Ville de la capitale.

La mode à Paris

Depuis des siècles, la mode joue un rôle prépondérant dans l’économie fran­çaise. S’appuyant sur des talents prestigieux et des savoir-faire inestimables, elle participe au rayonnement de Paris dans le monde entier. Afin de contri­buer au soutien du secteur, la Ville a mis en place différents dispositifs.

Ainsi a-t-elle créé les bourses de perfectionnement et les grands prix de la Ville de Paris. Elle a également développé de nouveaux lieux de création et de défilés (Viaduc des Arts, les Frigos, la Cour de l’Industrie, les Ateliers de Paris, Docks en Seine…).

Plus d’une centaine de défilés de prêt-à-porter se déroulent chaque année à Paris en mars et en octobre.

La rue de la Paix, berceau de la haute couture

Lieu de passage entre les Tuileries, siège du pouvoir et de la noblesse, et les Grands Boulevards, lieu de plaisirs mondains, la rue de la Paix devient, au milieu du XIXe siècle, l’axe central autour duquel les maisons de haute couture s’installent.

Autour de cette "voie sacrée", telle que la baptise Paul Poiret, l’ensemble du quartier apparaît comme l’épicentre du commerce de luxe, bénéficiant également de l’installation des grands hôtels où converge une population cosmopolite et fortunée.

Située dans le prolongement de la rue de la Paix, la place Vendôme accueille Beer, Martial & Armand à partir de 1905, Chéruit en 1906. Lucien Lelong s’installe au 18 place de la Madeleine à la même époque.

L’âge d’or de l’ouest parisien

En 1909, le royaume de la couture est solidement implanté dans le quartier de l’Opéra nouvellement construit. Paul Poiret, en pleine ascension, décide de quitter la rue Pasquier pour un hôtel particulier à proximité des Champs-Élysées.

À la même époque, avenue Montaigne, les travaux du grand hôtel Plaza-Athénée et du théâtre des Champs-Élysées débutent et, peu à peu, antiquaires, tailleurs, parfumeurs, affluent aux alentours de la rue du Faubourg-Saint-Honoré.

Tous les couturiers ne suivent pas ce mouvement : Chanel reste fidèle à la rue Cambon où elle s’était installée en 1910, Schiaparelli choisit la place Vendôme pour sa maison en 1927. Néanmoins, le centre nerveux de la haute couture s’est bel et bien déplacé vers l’ouest parisien.

Des savoir-faire inestimables

Dès le XVIIe siècle, le savoir-faire remarquable des artisans de l’élégance à Paris est reconnu dans toute l’Europe. À partir du XIXe siècle, les maisons de couture, en plus de leurs salons raffinés, recèlent des ateliers considérables : la maison Worth emploie six cents ouvrières en 1895. Premières d’atelier, secondes, apprêteuses, garnisseuse, brodeuses, arpettes.

Les artisans disséminés dans la ville, auxquels les maisons délèguent de multiples tâches, sont aussi très nombreux dans la capitale. Brodeurs, plumassiers, teinturiers, tisseurs, bottiers, éventaillistes, orfèvres et autres artisans participent par leurs précisions, goûts, technicités, innovations au succès des créations de la haute couture parisienne.

À partir des années 1990, ces artisans se consti­tuent en "métiers d’art" sous l’égide des groupes de luxe qui vont com­prendre la nécessité de les choyer et valoriser.

Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

À deux pas des plus prestigieuses vitrines de la couture, le musée Galliera est installé dans un palais d’inspiration Renaissance, agrémenté d’un jardin. Construit à la fin du xixe siècle, ce beau monument en pierre cache une structure métallique conçue par l’agence de Gustave Eiffel.

Si sa vocation première était d’abriter la collection privée de Marie Brignole-Sale, duchesse de Galliera, l’histoire en décida autrement. En 1977, il devient un musée consacré à la mode. À sa réouverture en septembre 2013, après les travaux de remise aux normes sécurité et accessibilité, Galliera accueillera son public dans un bâtiment embelli et reprendra in situ son programme d’expositions temporaires.

Monographiques ou thématiques, ces expositions seront présentées selon une alternance entre contemporain et historique. Le musée Galliera tentera de donner une lecture toujours renouvelée d’une histoire de la mode jamais achevée.

Source d’information et renseignements pratiques

  • Hôtel de Ville - Salle Saint-Jean
  • 5 rue Lobau, Paris 4e
  • Du 2 mars au 6 juillet 2013
  • Ouvert tous les jours de 10h à 19h (sauf les dimanches et les jours fériés)
  • Gratuit
  • Tèl : 01 42 76 51 53
  • http://www.paris.fr/

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!