">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Religions & Ésotérisme de Colette Weinstein

Exposition sur l'histoire des "Juifs d'Algérie"

Le MAHJ présente jusqu'au 27 janvier 2013 une exposition retraçant les grandes étapes du judaïsme en Algérie.

En 1962, ont été signés les accords d'Évian. Le Musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MAHJ) présente une exposition inédite sur cette date charnière dans l'histoire française et algérienne.

Il met en lumière la grande diversité et la complexité des trajectoires politiques et sociales. Sont également abordées la vie religieuse et les activités économiques. Enfin, la culture populaire des juifs d’Algérie est évoquée – notamment les coutumes et les divertissements.

L’exposition est accompagnée d’une programmation culturelle et pédagogique (lectures, conférences, journée d’études, films, concerts, ateliers pédagogiques…).

Au cœur de l’exposition : les archives familiales

La majorité des documents recueillis datent d’une période allant de la fin du XIXe jusqu’à 1962 et consistent en photographies, portraits peints, papiers familiaux et administratifs, et objets.

Les périodes antérieures sont d’un abord plus difficile et les archives des consulats de France à Alger, Oran et Bône, aux Archives nationales d’outre mer (ANOM) à Aix-en-Provence, ont été fort utiles pour évoquer par exemple la part prise par les juifs dans le commerce méditerranéen.

Soucieux de transmettre leur patrimoine juif ou familial à la postérité, nombre de juifs d’Algérie ont choisi le MAHJ pour être le garant d’une (nouvelle) forme de continuité de la mémoire, collective et familiale, et de la transmission.

Des rives puniques au monde judéo-berbère (Antiquité et Moyen Âge)

La présence des populations juives en Afrique du Nord dès la haute antiquité (phénicienne, punique puis romaine), est attestée par des sources historiographiques mais reste difficile à démontrer du fait des lacunes archéologiques.

Toutefois, il est certain que le monde judéo-berbère occupe une place importante dans la société en Afrique du Nord romaine. Ce lien entre les juifs et les berbères est incarné dans les mémoires par la figure légendaire d’une reine guerrière de la tribu des Djeraoua, la Kahena qui anima la résistance à l’invasion musulmane.

Après la conquête de l’Afrique du Nord au VIIIe siècle par les tribus musulmanes, la circulation des hommes, des biens et des savoirs au sein du monde musulman favorise l’épanouissement de la littérature et de la tradition rabbiniques ainsi que la participation des juifs aux échanges commerciaux transsahariens et méditerranéens.

Etre juif dans l’espace algérien du XVIe au XVIIIe siècle

Déclenchées par les persécutions chrétiennes de Séville, de Catalogne et de Majorque (1391), puis par les expulsions d’Espagne (1492) et du Portugal (1497), les vagues d’immigration séfarade bouleversent la géographie de la diaspora juive.

La majeure partie des réfugiés gagne le Maghreb et s’installe dans les régions de Fès, Tétouan et Tlemcen, et le long du littoral méditerranéen (Oran, Alger et Tunis). Dès 1518, l’Empire ottoman domine l’espace des Régences d’Alger et de Tunis tout en leur accordant une grande autonomie.

Agents importants de l’activité commerciale entre les villes de la Méditerranée occidentale (Alger, Oran, Tunis, Livourne et Marseille), les juifs maghrébins sont aussi des intermédiaires précieux pour les Européens (comme dans les négociations pour le rachat des chrétiens capturés en mer).

Les voies de l’émancipation (1830 - 1870)

À la fin du XVIIIe siècle, la Régence d’Alger s’affranchit progressivement de l’emprise ottomane. Avec le début de la conquête française en 1830, les dirigeants du judaïsme français se préoccupent du sort des juifs d’Algérie.

En 1860 et 1865, Napoléon III voyage en Algérie et reçoit des délégations locales, européennes, musulmanes et juives. Il se déclare favorable à l’intégration progressive des « indigènes » dont celle des juifs d’Algérie.

En 1870, Adolphe Crémieux, ministre de la Justice au sein du gouvernement provisoire obtient la promulgation de plusieurs décrets dont celui naturalisant collectivement les juifs d’Algérie (décret Crémieux).

Mutations et traditions dans la société juive en Algérie française

Les portraits présentés dans cette section permettent d’appréhender les diversités et les mutations survenues dans le judaïsme d’Algérie entre 1830 et 1962. Les juifs des milieux urbains et des couches sociales aisées adoptent plus rapidement les vêtements européens. Les prénoms sont également francisés selon les mêmes critères.

Le statut des femmes connaît lui aussi de grands changements. L’école offre à la plupart d’entre elles – principalement dans les couches aisées de la communauté – de nouvelles possibilités d’indépendance, même si la vie professionnelle est rarement envisagée au-delà du mariage et de la maternité.

Parcours de l’exposition

Environ 250 documents (manuscrits, livres, textiles, objets, oeuvres d’art) issus de collections publiques françaises et étrangères, ainsi que d’archives administratives et familiales, forment le corpus du parcours. Celui-ci est complété par des documents audiovisuels, des cartes, des chronologies et des bases de données numériques.

La musique est présente dans ce parcours : mélodies synagogales, chants traditionnels, musiques savantes ou populaires issues des traditions arabo-andalouse ou du maalouf constantinois, créations hybrides marquées par les modes européennes et latines.

L’exposition permet de comprendre, d’une part, ce que l’Algérie a représenté et représente à leurs yeux, et d’autre part, la manière dont ils ressentent, en France, la disparition de la communauté juive là-bas ainsi que les déchirements et résonances de l’histoire difficile de la France et de l’Algérie.

Renseignements pratiques

  • Musée d’art et d’histoire du Judaïsme
  • Hôtel de Saint-Aignan
  • 71, rue du Temple - 75003 Paris
  • Plus d’informations sur www.mahj.org

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 836

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!