">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Mode & Tendances de Colette Weinstein

Histoire de la photographie de mode

Le musée Galliera propose du 16 février au 19 mai 2013, une exposition aux Docks - cité de la Mode et du Design : "Mannequin - le corps de la mode".

Le musée Galliera poursuit sa programmation hors les murs aux Docks-cité de la Mode et du design, situés en bord de Seine, entre la Gare d’Austerlitz et la BNF.

L’exposition présentée propose une histoire de la photographie de mode du point de vue du modèle et non plus seulement du photographe. Le mannequin, défini comme un idéal féminin de beauté et de jeunesse, doit séduire avec une perfection tout artificielle.

Présentation de l’exposition

Près de 120 tirages – dont la plupart font partie des collections du musée Galliera – des vidéos, des magazines de mode et autres ouvrages sont ainsi réunis. Les photographies de grandes signatures comme Horst P. Horst, Erwin Blumenfeld, Henry Clarke, Helmut Newton, Guy Bourdin, Nick Knight, Corinne Day, ou encore Juergen Teller côtoient des objets en volume : mannequins de vitrine, mannequins couturière, marottes…

Formaté, dupliqué dans des poses mécaniques, façonné par le maquillage ou la retouche, ce corps modèle répond à des normes physiques et esthétiques qui, pour vendre du rêve, laissent peu de place au réalisme.

Le mannequin est un acteur essentiel de la diffusion de la mode.

Créé par et pour elle, il incarne les contradictions d’une industrie tiraillée entre création et commerce, dont l’une des principales activités est de produire des images. Des premières photographies du XIXe siècle aux pages de magazines, des publicités aux vidéos, le mannequin est reproduit à l’infini.

Empruntant son nom au mannequin en osier des salons de couture du XIXe siècle, le mannequin vivant a pour fonction de porter les modèles devant les clientes comme devant l’objectif tout en gardant ce statut d’« objet inanimé » qui met en valeur les vêtements pour mieux les vendre.

Depuis la naissance de la haute couture, femmes de la haute société et actrices jouent sans discontinuer les icônes de mode

Plus tard, les mannequins professionnels imposent leur visage et leur nom. Révélées par les couturiers ou les photographes, elles deviennent leurs muses, reconnaissables mais modelables au gré de leur inspiration. Devenues stars, elles font vendre du papier glacé.

Du mannequin anonyme à la cover-girl, de la jeune femme classique au sex-symbol, du top model à la mère de famille, ces stéréotypes interrogent la valeur marchande, esthétique et humaine du mannequin.

En réunissant ces images, l’exposition propose une histoire de la photographie de mode du point de vue du modèle et non plus seulement du photographe.

Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris

Situé 10, avenue Pierre Ier de Serbie à Paris 16e, le musée est actuellement fermé pour travaux jusqu'au printemps 2013. Dans l’attente de sa réouverture, une programmation hors les murs est proposée au public.

Dernières expositions hors les murs : du 01 février au 31 mai 2011 au musée Bourdelle : "Madame Grès, la couture à l’œuvre", du 8 juillet au 9 octobre 2011 à Versailles "Le XVIIIe au goût du jour - Couturiers et créateurs de mode au Grand Trianon" et du 13 avril au 7 octobre 2012, aux Docks-cité de la Mode et du design, avec la présentation de l’exposition Cristobal Balenciaga.

Les Docks - cité de la Mode et du Design

Le site se trouve à l’ouest de l’ancien port d’Austerlitz, entre le pont de Bercy et le pont Charles de Gaulle. Les installations existantes ont été construites en 1907 comme entrepôt industriel : ce sont les premières constructions en béton armé à Paris.

Construit au tournant du siècle dernier, ce bâtiment était alors dédié au dépôt des marchandises acheminées par barge sur la Seine pour être ensuite distribuées par voie routière ou ferroviaire.

Témoignage de ce que fut au début du siècle l’activité portuaire à Paris, il est aujourd’hui au centre d’un quartier en pleine restructuration et a pour vocation de devenir le futur pôle de la mode et du design. La structure en béton a été conservée et habillée d’une passerelle métallique verte pomme en forme de lézard qui offre une vue imprenable sur la capitale.

Source d’information et renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!