">
user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Loisirs & Sorties de Colette Weinstein

Une exposition événement : "Mathurin Méheut" (1882-1958)

Jusqu'au 30 juin 2013, le musée national de la Marine à Paris, vous invite à redécouvrir l'œuvre du plus populaire des artistes bretons.

Dessinateur, illustrateur, décorateur, sculpteur, peintre et graveur : le talent de Mathurin Méheut présente de multiples facettes. L’artiste breton observe la nature, le monde maritime, la vie rurale et plus généralement la société en mutation de la première moitié du XXe siècle.

Cette rétrospective, qui retrace la riche production de Mathurin Méheut (1882 – 1958), consacre une section importante (plus de soixante œuvres et documents) aux dessins qu’il a réalisés pendant les combats de la Première Guerre mondiale.

Son œuvre est un témoignage d'une rare précision sur la vie quotidienne du front.

Une grande rétrospective à Paris au musée national de la Marine

Etablissement public national placé sous la tutelle du ministre de la Défense. Dominant l’un des plus vastes panoramas de Paris, le musée national de la Marine est installé sur l’emplacement du Palais du Trocadéro (1878) dans le nouveau Palais de Chaillot construit pour l’Exposition Universelle de 1937, au cœur d’un quartier touristique de première importance.

Quarante années après la première rétrospective dédiée à Mathurin Méheut, le musée national de la Marine rend un nouvel hommage à ce grand artiste de la mer et des marins.

Sur 1000 m², des œuvres variées – grand décors, études, dessins, croquis, livres illustrés – proposent une lecture chronologique et thématique de son talent.

Mathurin Méheut et la Première Guerre mondiale : un artiste combattant

Mobilisé d’octobre 1914 à février 1919, Mathurin Méheut combat en première ligne, des tranchées de l’Artois à celle de l’Argonne. Promotions, citations élogieuses, décorations attestent de son courage exemplaire.

Dans la fébrilité que confère la situation, il témoigne avec humilité du quotidien des Poilus, fait d’attente, de désarroi, de courage et d’humour. Dès qu’il en a le loisir, il dessine ses "croquetons", des notes prises sur le vif, au cœur de la vie des soldats. De ses années de guerre, Méheut restitue les scènes familières avec une profonde pudeur.

Ses qualités d’observateur et de dessinateur sont ensuite employées par le Service topographique du 10e Corps d’armée dans la Meuse, dans la Somme, en Champagne, puis au Service cartographique de la 1ère Armée dans les Flandres, en Lorraine puis à nouveau en Picardie.

Une première exposition est consacrée à Méheut, en 1913, au musée des Arts Décoratifs

Agé de 31 ans, il accède à la notoriété. Grâce à une bourse de voyage octroyée par le mécène Albert Khan, Méheut embarque le 10 janvier 1914 sur le paquebot Liberté vers le Japon, l’Inde et Ceylan. Mais, la première guerre mondiale éclate et le voyage tourne court.

L’artiste rejoint le régiment d’infanterie puis les services topographiques des états-majors. Réalisés dans les tranchées, ses croquis de guerre témoignent du quotidien de ses camarades Poilus.

Au printemps 1925, Mathurin Méheut rencontre celle qui deviendra sa plus proche collaboratrice, Yvonne Jean-Haffen, avec qui il partage la même passion artistique. La correspondance qu’ils ont entretenue pendant trente ans est un témoignage unique du processus créatif de Méheut.

Le céramiste et le sculpteur

Le domaine des arts appliqués dans lequel l’artiste va, durant plusieurs décennies, exercer son talent est celui de la céramique. Il travaille avec plusieurs ateliers, pour la faïencerie Henriot à Quimper, à la Manufacture nationale de Sèvres et avec Villeroy et Boch à Mettlach (Saxe) dans les domaines de la vaisselle de table et de création, sur des pièces sculptées originales, éditées en série ou parfois unique.

Méheut propose ses services à la faïencerie Henriot qui lui commande deux services de table, "le service de la mer" et "le service de la galette", tous deux présentés à l’Exposition des Arts Décoratifs en 1925.

En 1928, Méheut réalise un service à poisson pour la manufacture nationale de Sèvres, commandé par un mécène, David-Weill. Le décor central du service restitue la diversité de la faune marine : sardines, turbots, raies, hippocampes…

Enfin, en 1932, il imagine les assiettes du service de table du restaurant Prunier à Paris.

Renseignements pratiques

  • Musée national de la Marine
  • Palais de Chaillot, 17 place du Trocadéro, 75116 Paris
  • Tel : 01 53 65 69 53
  • www.musee-marine.fr
  • Musée Mathurin Méheut
  • Place du Martray - 22400 Lamballe
  • Tél. : 02 96 31 19 99
  • www.musee-meheut.fr

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!