user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Publié dans : Les articles Loisirs & Sorties de Colette Weinstein

Une rétrospective exceptionnelle : Salvador Dali

Le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou présente jusqu'au 25 mars 2013, l'un des créateurs les plus complexes et prolifiques du XXe siècle.

Salvador Dalí (1904-1989) est à la fois l’une des figures magistrales de l’histoire de l’art moderne et l’une des plus populaires. Il est aussi l’un des artistes les plus controversés, souvent dénoncé pour son cabotinage, son goût de l’argent et ses prises de position politiques provocatrices.

Plus de trente ans après la rétrospective que l'institution lui avait consacrée en 1979-1980, cette exposition demeure à ce jour le plus grand succès de fréquentation de son histoire. Elle éclaire le personnage de Dalí à travers un choix exceptionnel d’œuvres majeures.

Nouveau record de fréquentation en 2012 pour le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (CNAC-GP)

La fréquentation du Centre Pompidou en 2012 dépasse le niveau record établi en 2011 et atteint 3,8 millions de visites dans le musée et les expositions, en hausse de 5,5% par rapport à l’année précédente.

Cette progression atteste du succès exceptionnel du programme d’expositions temporaires, dont témoignent en 2012 plusieurs expositions qui ont fait et font encore l’événement: après Matisse, Paires et séries (495 000 visiteurs) et Gerhard Richter, Panorama (425 000 visiteurs), l’engouement du public se confirme en cette fin d’année à travers l’accueil qu’il réserve à l’exposition Dalí qui attire depuis son ouverture, le 21 novembre dernier, quelque 6 700 visiteurs par jour.

Présentation de l’exposition

Plus de deux cents œuvres (peintures, sculptures, dessins…) sont présentées dans un parcours conçu en sections chrono-thématiques : le dialogue entre l’œil et le cerveau du peintre et du spectateur : Dalí, pionnier de la performance, auteur d’œuvres éphémères, manipulateur des médias considérant l’art comme un fait global de communication.

Parmi les chefs-d’œuvre exposés, on pourra admirer quelques grandes icônes - La Persistance de la mémoire (Montres molles), 1931, Le Grand masturbateur, 1929, Le spectre du Sex appeal, 1934 ou encore L’Énigme sans fin, 1938 - et découvrir une centaine d’œuvres sur papier, des objets, des projets pour le théâtre ou le cinéma, des films, des photographies et des extraits d’émissions de télévision.

Parcours de l’exposition

Le visiteur de l’exposition amorce son entrée dans l’univers de l’artiste par un sas de forme ovoïde évoquant la vie intra utérine, symbole de la naissance et de l’origine. Il en sort par une salle labyrinthique illustrant le cerveau de l’artiste.

Les lieux, la famille, le catalanisme : le territoire de l’enfance est vécu comme un lieu quasi magique. Les rochers, les cyprès, la plaine de l’Ampurdan, la mer, la lumière et les ombres de l’autre côté des Pyrénées sont omniprésents dans la peinture et dans la pensée de Dalí.

Sur un régime de visibilité qui lui est propre et qu’il théorise, Dalí développe les images doubles, chefs-d’œuvre d’ambiguïté visuelle. L’Angélus de Millet en est un exemple, Dalí se fait historien d’art et part à la recherche de la vérification de son interprétation délirante de cette œuvre. Avec le concours du musée d’Orsay qui a consenti le prêt exceptionnel du tableau de Jean-François Millet, L’Angélus, 1857-1859.

Autour de l’exposition

Le colloque international qui se tiendra sur deux jours, réunira les contributions d’éminents spécialistes de l’œuvre de Dalí, croisées avec le regard de créateurs contemporains. Il est organisé en collaboration avec l’Institut Ramon Llull : www.llull.cat

Cette institution publique créée par les gouvernements de Catalogne et des Îles Baléares en 2002, a pour but de promouvoir la langue et la culture catalanes à travers l’internationalisation de ses créateurs, la diffusion des échanges artistiques et culturels et le soutien aux études de langue et de culture catalane dans le domaine universitaire.

Le colloque international : petite salle, niveau -1

  • Mercredi 23 janvier, de 14h30 à 18h
Emmanuel Guigon avec « Salvador Dalí et la crise de l’objet »

Catherine Millet avec « Dalí et moi »

Astrid Ruffa avec « De Chirico et Picasso vus par Dalí. Vers un art du concret délirant »

Jorge Wagensberg avec « Dalí et la science comme inspiration »

Óscar Tusquets avec « Le meilleur tableau de Dalí »

  • Jeudi 24 janvier, de 14h30 à 18h
Jean-Louis Gaillemin avec « L’ornement paranoïaque »

Dawn Ades avec « Lost and Found: Le mythe tragique de l’Angélus de Millet » et « La Gare de Perpignan »

Michèle Harroch avec « Dalí, Oui ! Mais… »

Albert Serra avec « Dalí et le cinéma »

Enric Casasses avec « La langue de Dalí »

Frédérique Joseph-Lowery avec « Salvador Dalí, de Mae West à Salomé »

Source d’information et renseignements pratiques

À propos de l'auteur

user_images/35715_fr_fiancaille.jpg

COLETTE WEINSTEIN

Rédactrice de plus de 750 articles parus sur le site "Suite101.fr", dont
  • 837

    Articles
  • 24

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!