"Richelieu à Richelieu" trois expositions pour un château disparu

Richelieu, un des plus grands collectionneurs de son temps, a fait bâtir ou réaménager de nombreux châteaux : celui situé à Richelieu est le plus important

Les musées des Beaux-Arts de Tours et d'Orléans, le musée municipal de Richelieu proposent jusqu’au 13 juin 2011, l’exposition "Architectures et décors d’un château disparu".

Construit sur les plans de Jacques Lemercier dès 1631, le château familial du cardinal, situé à Richelieu , cité du département d’Indre-et-Loire, est considéré comme l'un des plus beaux d'Europe. Sa destruction presque totale au XIXe siècle ne laisse subsister que d'infimes vestiges.

Les trois expositions se donnent pour objectif de réunir les pièces les plus insignes de la collection de peintures, de sculptures et d’objets d’art afin de reconstituer les ensembles les plus prestigieux de ce château. Cet événement a reçu en 2011 le label d’exposition d’intérêt national.

La ville de Richelieu (cité du Cardinal) : ville nouvelle du XVIIe siècle

Située au carrefour de la Touraine, de l’Anjou et du Poitou, la ville de Richelieu est un exemple unique en France d’urbanisme du XVIIe siècle. Elle est accessible par trois portes monumentales, la quatrième étant une fausse porte, pour respecter la symétrie de l’ensemble.

Régularité et symétrie caractérisent cette "cité idéale", remarquablement conservée, aujourd’hui, site classé avec sa Grande Rue, bordée de 28 hôtels particuliers, sa magnifique halle, son église, de style baroque, ses remparts, son parc abritant les vestiges du château... autant d’invitations à venir découvrir ce joyau d’architecture et d’urbanisme.

Au musée des Beaux-arts d’Orléans : la collection des objets antiques

Etape phare sur les routes du Val de Loire, le musée des Beaux-Arts d'Orléans, compte parmi les plus anciens musées français. L’exposition s’articule autour de trois sections réparties dans sept salles du 1er étage du musée.

L’architecture : pour comprendre "le grand dessein de Richelieu". La présentation de plusieurs cartes et plans montre l’ambition du projet et son déroulement sur plus d’une dizaine d’années.

Les décors et collections : dans le château qu’il ne voit jamais achevé, le cardinal de Richelieu rassemble la plus belle collection de sculptures antiques qu’il se procure à Rome.

Le grand vent de l’Histoire : Au début du XIXe siècle, le château est vendu. Commencent alors la lente démolition du château de Richelieu et la dispersion de son mobilier et de ses collections.

Au musée des Beaux-Arts de Tours : les décors intérieurs

Parmi les plus beaux sites du Val de Loire figure l’ancien palais de l’archevêché, classé Monument Historique, aujourd’hui musée des Beaux-Arts.

L'exposition de Tours présente les décors intérieurs du château par un ensemble de peintures, objets d'art et tapisseries ornant les principaux appartements, ceux du Cardinal, du Roi et de la Reine.

La présentation du film en 3D visible pendant toute la durée de l'exposition, permet de comprendre l'ampleur et l'ambition de ce monument exceptionnel, construit sur les plans de l'architecte Jacques Lemercier.

Au musée municipal de Richelieu : les batailles

Ce parcours, créé autour de l’installation dans le lieu d’exposition de six des tableaux des grandes batailles, restaurés à cette occasion, est situé au cœur de la ville voulue par le Cardinal lui-même. Situé au premier étage de l’Hôtel de Ville, le parcours scénographique s’organise autour de sept grands thèmes :

L’effigie sculptée : une première salle offre au regard du visiteur un ensemble de bustes aux signatures célèbres.

La grande galerie : la seconde salle, divisée en deux, restitue en partie les éléments qui composaient la grande galerie du Château. Six des "Batailles" s’y trouvent exposées.

L’art du portrait : de Philippe de Champaigne à Simon Vouet, Richelieu s’est appliqué à utiliser l’art des plus grands pour servir le Roi et l’Etat.

Les gravures de Jean Marot : au travers des ouvrages remarquables qui composent la collection du musée, sont exposées des eaux-fortes et gravures du XVIIème siècle.

Richelieu et l’édition : sont exposées des eaux-fortes et gravures du XVIIème siècle, notamment un ensemble de six représentations du Château.

Richelieu et la cité : si le château a été détruit, la ville est restée quasiment intacte, telle qu’elle se présentait au XVIIe siècle. Elle constitue un exemple unique d’urbanisme de cette époque.

Richelieu et la décoration du XVIIe siècle : souvent de dimensions importantes, les tapisseries avaient pour finalité d’augmenter le luxe et les dimensions des pièces.

Le film 3D

Le film, présenté durant l'exposition au Musée des Beaux-Arts de Tours et au musée des Beaux-Arts d’Orléans, reconstitue l’historique du château et des collections en une modélisation 3D. La projection est accompagnée d’une bande sonore composée de musique et de commentaires. L’architecture est représentée telle qu’ayant existé.

Un film présentant par le biais des restitutions virtuelles le château, le domaine et les collections de Richelieu constitue une porte d’entrée privilégiée de l’exposition. Elle permet de présenter aux visiteurs dans leur contexte, les œuvres d’art présentées dans l’exposition.

Informations pratiques

  • Musée des Beaux-Arts de Tours - 18, place François Sicard - 37 000 Tours
  • T. 02 47 05 68 73
  • Courriel. musee-beauxarts@ville-tours.fr
  • Musée des Beaux-Arts d’Orléans - 1, rue Fernand Rabier - 45000 Orléans
  • T. 02 38 79 21 55
  • Courriel. musee-ba@ville-orleans.fr
  • Musée municipal de Richelieu - Hôtel de Ville - 1 place du Marché - 37120 Richelieu
  • T. 02 47 58 10 13
  • Courriel. musee@ville-richelieu.fr

Sur le même sujet