Les risques psychosociaux sont en partie liés au recrutement

Le stress au travail est lié aux méthodes de recrutement de l'entreprise en particulier à la discrimination lors des recrutements.
14

La compétence, c'est savoir agir en situation professionnelle. Cette définition permet de réécrire très simplement la définition du stress au travail . Le stress au travail est donc la situation dans laquelle le salarié se retrouve sans compétence pour faire face à la situation. La question pour le dirigeant est de se demander pourquoi et comment, il se retrouve en entreprise avec des personnes qui ne savent pas agir en situation de stress professionnel.

L'entreprise est responsable de ses recrutements et de la qualité de ses "ressources humaines"

A partir du moment où l'employeur est celui qui recrute, il est responsable du travail fourni. Pour qu'il y ait contrat de travail, il faut trois éléments :

  1. un lien de subordination,
  2. un travail fourni,
  3. une rémunération pour ce travail.

Le recrutement est la première étape d'évaluation et de prévention des risques psychosociaux

La manière de recruter va augmenter ou réduire les risques psychosociaux potentiels. Le recrutement peut déjà être l'expression de troubles psychosociaux par exemple lors des recrutements discriminatoires :

  • absence de certaines personnes avec certaines caractéristiques physiques, à certains postes de l'entreprise : handicap, sexe, couleur de peau, âge, etc.
  • recrutement uniformisé, sans diversité, non remis en cause même face aux changements de l'environnement économique ou aux défaillances de l'entreprise : par exemple dans la direction des entreprises, dirigeants issus des mêmes écoles, personnes de sexe masculin, etc.
  • recrutement sur les préjugés de ce qu'est un métier plutôt que sur ce qu'il est effectivement : attendre de la médecine du travail qu'elle traite les problématiques psychosociales alors que son objet est surtout la prévention des risques physiques, etc..

La discrimination dans le recrutement diminue les compétences au travail

La discrimination est un phénomène psychosocial. Lorsqu'une personne est discriminée de façon négative, une autre en face est discriminée de façon positive. Lors de la discrimination dans le recrutement, la personne qui est recrutée, et donc discriminée positivement, ne sait pas aussi bien agir en situation professionnelle que celle qui n'est pas choisie mais qui a plus de compétences professionnelles. La personne, face aux situations de stress, aura le choix d'essayer d'en faire plus avec les risques que cela comporte : burnout, dépression, violences, suicides, addictions etc. ou d'aller directement chercher une solution pour nier le problème : alcool, harcèlement, mensonges et dissimulation des erreurs, demande de signes extérieurs de reconnaissance, etc..

L'évaluation des compétences collectives au travail est de la responsabilité du management

La discrimination dans le travail est un risque psychosocial qui entraîne un manque de compétences des personnes en emploi. La discrimination dans le recrutement rejette la compétences au second plan et augmente les risques psychosociaux. Si le recrutement est diversifié et fait sans discrimination, le management bien entendu se posera d'autres questions :

  • Comment se fait-il que le taux de suicides, l'alcoolisation, dans certains métiers est supérieur au taux de suicide dans d'autres professions ?
  • Pourquoi les indicateurs d'accidents au travail, les plaintes, les arrêts maladies augmentent suite à des modifications d'organisation ou de stratégie ?
  • La formation des salariés peut-elle aussi expliquer l'incapacité à faire face aux situations de stress ? etc.

---------------------------------------

*"l' article L.230-2,I , la directive CE n°89/391 impose à l'employeur l'obligation de s'assurer de la santé et de la sécurité des travailleurs. Le stress au travail est donc de sa responsabilité. La jurisprudence Chambre sociale, 28 février 2006, la transforme en obligation de résultats.

Read more at Suite101: Management, stress et risques psychociaux au travail : le tabou sur le rôle de l'encadrement dans la souffrance au travail

Sur le même sujet