Partir vivre en province : est-ce un bon plan ?

Beaucoup de parisiens fatigués rêvent de se mettre au vert. Mais entre avantages et inconvénients, vivre en province, est-ce vraiment une bonne idée ?
44

Stress, embouteillages, pollution, loyers exorbitants, autant de contraintes que de plus en plus de parisiens tentent de fuir. Seulement, entre l’envie et le passage à l’acte, le cap n’est pas toujours évident à franchir. Et la réalité peut parfois s’avérer décevante. Alors avant de vous embarquer dans cette nouvelle aventure, voici quelques points sur lesquels il est important de réfléchir avant de tout quitter.

Un niveau de vie plus abordable… mais des salaires moins élevés

La vie en province est moins chère. C’est un fait et c’est l’un des principaux avantages qui poussent de nombreuses personnes à quitter la région parisienne. L’immobilier y est accessible même pour les revenus modestes, et le coût des assurances automobile, santé et habitation est bien souvent moins élevé. Pour une famille modeste, le rêve souvent impossible d’acheter une maison en région parisienne devient accessible. Cependant, en contrepartie, il faut être capable d’accepter des salaires parfois moins élevés qu’à Paris pour le même type de poste.

Un cadre de vie moins stressant… mais un choix de sorties plus restreint

De vastes champs de vaches à la place de building géants, se rendre au boulot en vélo plutôt qu’en métro, ou entendre le chant des oiseaux le soir à la place du ronronnement du périphérique, il est évident que vivre à la campagne est nettement moins stressant. Le tourisme vert sauve de l'asphyxie des millions de citadins fatigués et niveau olfactif, les fleurs et l’herbe coupée remplacent la senteur amère des gaz d’échappement. De plus, les gens sont plus souriants, plus aimables et nettement moins agressifs. Evidemment, cette tranquillité à son revers. Des magasins fermés le dimanche, un choix de sorties assez réduit, moins de restaurants, moins de bars mais plus d’espaces verts pour des ballades à pied ou en vélo. En résumé, moins d’opportunités pour dépenser de l’argent mais plus pour se dépenser physiquement.

L’emploi : le point noir

Malgré ses nombreux avantages, la province détient néanmoins un gros inconvénient, peut-être le plus important, à savoir l’emploi. En effet, malgré une crise économique et un taux de chômage important qui touche l’ensemble de la France, la province éprouve encore davantage de difficultés face à l’emploi. Les petites villes ou villages n’offrent aucune perspective; il faut alors se tourner vers les grandes villes, parfois très éloignées de son domicile. Le choix est donc très réduit et certains secteurs fermés voire inexistants sur le marché de l’emploi.

Finalement, tout est question de personnalité. Paris et la région parisienne offrent un large choix de boutiques, d’activités, de restaurants, bref de possibilités et ce, quasiment sept jours sur sept et parfois même 24 h/24. En contrepartie, il faut accepter de « payer » cette vie trépidante à travers un niveau de vie élevé, des embouteillages constants et une population qui donne sans cesse l’impression de courir après le temps.

A l’inverse, si on aime le calme et la quiétude des rues moins animées, si le supermarché du coin vous suffit amplement pour faire vos courses quotidiennes, alors la province semble être plus appropriée.

Il est donc important de prendre conscience de toutes ces données avant d’envisager de quitter la région parisienne. Car quitter Paris c’est faire le choix de la tranquillité, du confort financier mais c’est aussi le risque d’accepter un travail moins plaisant et moins rémunéré et de se confronter à une vie moins animée. Alors devant l'utopie d'un Paris à la campagne, le tout est de peser le pour et le contre et de voir de quel côté votre cœur balance.

Sur le même sujet